Interparfums : un premier trimestre porté par Coach

Paris, 26 avril 2018 (AFP)  - Interparfums a vu son chiffre d'affaires augmenter de 8,2 %, à 121,6 millions d'euros, au premier trimestre, malgré un effet de change négatif, profitant notamment d'une « très forte dynamique » autour de ses parfums sous licence Coach. La croissance de son activité de janvier à fin mars a été encore plus marquée à devises constantes (+16,5 %), a souligné le groupe dans son communiqué.


Un parfum Coach

Les ventes de ses parfums Coach ont quasiment triplé sur un an, atteignant 22,4 millions d'euros au premier trimestre, bien aidées par le lancement d'une première ligne masculine fin 2017 et celui d'une nouvelle ligne féminine, Coach Floral, au début de cette année.

L'activité des parfums Montblanc, l'actuelle licence phare du groupe, a aussi bien progressé au premier trimestre (+15 %, à 34,2 millions d'euros). En revanche les ventes de parfums Jimmy Choo se sont repliées de 38 %, à 19,6 millions d'euros, pâtissant d'une base de comparaison défavorable par rapport au premier trimestre 2017, où leur activité avait bondi grâce au lancement simultané de deux nouvelles lignes sous cette marque.

Par zones géographiques, l'activité trimestrielle du groupe a été portée par l'Asie-Pacifique (+17 %) et l'Amérique du Nord (+9 %), tandis que l'Europe de l'Ouest et l'Amérique latine ont affiché de moindres progressions. « Nous avons réalisé un très bon début d'année 2018 avec un niveau d'activité supérieur à nos attentes », s'est réjoui le PDG d'Interparfums, Philippe Benacin.

« Pour autant, en l'absence de lancements majeurs sur les prochains trimestres et sur la base d'une parité euro/dollar nettement moins favorable que l'an passé, nous restons prudents », a-t-il tempéré.

Interparfums a ainsi maintenu jeudi son objectif d'un chiffre d'affaires de 430 millions d'euros en 2018, contre 422 millions d'euros l'an dernier. Le groupe vise aussi une marge opérationnelle comprise entre 13 % et 13,5 % cette année, contre 14,2 % en 2017. Une baisse que le groupe justifie par la poursuite d'un haut niveau de dépenses promotionnelles cette année autour de ses parfums, avec plus de 100 millions d'euros prévus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

ParfumsCosmétiquesBusiness