Interparfums : une croissance atone au deuxième trimestre

Sur le deuxième trimestre de son exercice 2018, le spécialiste de la conception de parfums principalement sous licences (Montblanc, Coach, Boucheron…) enregistre un chiffre d’affaires de 97 millions d’euros, contre 96,9 millions un an auparavant. Une stagnation des ventes due à l'impact défavorable des variations de changes, mais également à l’absence de lancement produit d’envergure.


Publicité pour le parfum Coach Floral - Interparfums

Sur la période le leader du portefeuille de marques d’Interparfums a vu ses ventes reculer de 16,4% pour s’établir à 22,9 millions d'euros, alors que les parfums signés Jimmy Choo, seconde marque du groupe en termes de ventes, affichent des ventes stagnantes à 23 millions d’euros. En revanche, Coach, dont le groupe a acquis la licence en avril 2015, connait une très belle croissance puisque ses ventes s’établissent à 15 millions d’euros contre 8,2 millions sur la même période l’année passée. Après des saisons difficiles, les parfums Karl Lagerfeld renouent également avec la croissance. Grâce au lancement de la collection Les Parfums Matières, les ventes de la marque ont ainsi augmenté d’un peu plus de 100% sur la période pour atteindre les 2 millions d’euros.

Sur les six premiers mois de 2018, Interparfums enregistre donc une hausse de 4,5% de son chiffre d’affaires à 218,7 millions d’euros (+ 11% à taux de change constants). Avec une hausse des ventes de 9% en Asie Pacifique ou encore de 8% en Amérique du Nord la quasi-totalité des zones géographiques a porté la croissance du groupe. A l’exception de l’Europe de l’Ouest, où le chiffre d’affaires recule légèrement en raison d’une base de comparaison défavorable, la plupart des lancements y ayant eu lieu sur le premier semestre 2017.

« Si l’évolution de la parité euro/dollar a pesé sur la croissance de l’activité, celle-ci ne devrait pas impacter la profitabilité du groupe au premier semestre 2018. La marge opérationnelle devrait ainsi dépasser les 15%, comme au premier semestre 2017, pour être comprise entre 13 et 13,5% sur l’ensemble de l’exercice 2018 », indique Philippe Santi, le directeur général délégué d’Interparfums.

Par ailleurs, le contrat de licence des parfums Van Cleef & Arpel a récemment  été prolongé pour une durée de 6 ans jusqu'au 31 décembre 2024.

Le groupe qui publiera ses résultats semestriels le 6 septembre table sur un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsBusiness