Iro dans l'escarcelle du Chinois Fosun

Au tour d'Iro de passer dans le giron d'un fonds. Entre plusieurs candidats qui s'étaient fait connaître auprès de la banque Rothschild, missionnée pour mener à bien la vente, c'est le Chinois Fosun qui l'a emporté, selon une information publiée par Les Echos. Propriétaire du Club Med notamment, mais aussi actionnaire de référence du géant allemand du textile Tom Tailor ainsi que minoritaire chez l'Italien Caruso, le fonds a ainsi repris la part de 25 % des frères Marciano (Guess) et une partie de celles des frères fondateurs d'Iro, Laurent et Arik Bitton.

Campagne printemps-été 2016 féminine - Iro.

Ces derniers conserveraient 40 % des parts, si bien que Fosun se retrouve quand même majoritaire. Selon Les Echos, la vente valorise la marque haut de gamme mixte à environ 130 millions d'euros, soit plus de dix fois l'EBITDA, pour un chiffre d'affaires annuel de presque 60 millions d'euros.

Avec l'arrivée de ce nouveau propriétaire, Iro compte accélérer son développement international, déjà bien amorcé. Ainsi, sur ses 25 boutiques à l'enseigne dans le monde, seules sept sont situées en France.

La griffe aux influences rock a ainsi ouvert quatre boutiques en propre aux Etats-Unis, mais aussi plusieurs dans les grandes capitales européennes et sur le marché coréen, avec un partenaire local qui planifie l'ouverture prochaine des sixième et septième boutiques dans le pays.

L'export est donc déjà largement majoritaire parmi les ventes d'Iro, y compris en multimarques et grâce aux grands magasins dans lesquels la marque recense plus d'une soixantaine de corners.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterBusiness