Issey Miyake renforce ses positions en Europe et ouvre à Londres

Après l’inauguration de sa première boutique à Milan en mars 2017 et le déménagement de la boutique Issey Miyake à Zurich, c’est Londres qui verra au mois de mai s’ouvrir une nouvelle boutique au 33 Brooke Street, à une centaine de mètres de sa première adresse, l’endroit devant réunir les lignes Pleats Please, L’Homme Plissé et Bao Bao, la première s'intéressant aux lignes Issey Miyake homme et femme.


Homme Plissé - Grégoire Alexandre

Un renforcement du réseau retail lié à la bonne santé des dernières lignes de la maison, selon le nouveau directeur général Europe, Marc Forestier, ancien avocat au sein du cabinet Browne Jacobson, dont l’activité a consisté notamment à accompagner la marque japonaise sur le marché britannique, ainsi qu'un certain nombre de maisons de luxe françaises. Ce dernier est passé également par la direction générale de Joseph et d'Eskandar.

Depuis quelques saisons, le développement des boutiques « thématiques » Pleats Please et Homme Plissé semble en effet connaître une certaine dynamique, Pleats Please venant d’ouvrir sa première boutique à Dubaï et Homme Plissé inaugurant sa première adresse mondiale à Tokyo. « Deux lignes qui séduisent toutes les générations, avec quelques nuances selon les marchés, en phase totale avec nos mode de vie actuels, en phase aussi avec la recherche d’un sportswear de plus en plus élégant et intemporel et qu’illustre bien la ligne Homme Plissé, des vêtements passant à la machine et infroissables qui révolutionnent aujourd’hui le vestiaire masculin », ajoute Marc Forestier.

L’homme, il devrait justement en être de plus en plus question dans les mois à venir, « la ligne Homme Plissé sur laquelle s’investit plus que jamais Issey Miyake » pouvant être amenée à ouvrir d’autres boutiques dans le monde.


La première boutique Pleats Please à Dubaï - DR

Basé à Londres depuis une trentaine d’années, le nouveau directeur général Europe s’attèle depuis sa nomination en septembre dernier à renforcer la présence de la marque sur les marchés anglais et européen. « La maison Issey Miyake s’agrandit, ses lignes et son public aussi, explique-t-il, notre intention dans les prochaines années étant d’appuyer et renforcer sa présence dans toute l’Europe. »

Marché croissant pour la marque – l’Italie conservant le premier marché, devant l’Allemagne et la France -, l'Angleterre voit ainsi son poids s'affirmer avec cette seconde boutique londonienne, mais aussi via sa présence en multimarques et grands magasins, Liberty et Harrods s’étant récemment ajoutés à la longue liste des departement stores accueillant la marque. Selfridges vient quant à lui de consacrer dans son nouvel espace événementiel une présentation globale de l’univers Issey Miyake, incluant le prêt-à-porter, les accessoires, les collaborations sur les lignes de luminaires et de lunettes ainsi que les parfums.

Si aucun projet ne devrait concerner la France ces prochains mois –  le maillage retail comprend deux boutiques et deux corners aux Galeries Lafayette et au Printemps à Paris et une présence dans une quinzaine de multimarques en province -, « la marque se tient bien sur les marchés britannique, italien, allemand, suisse et ceux de l’Europe du Nord, ajoute Marc Forestier, et nous commençons même à obtenir d’excellents résultats en Espagne et au Portugal ». Un autre axe de croissance concerne le développement en Russie, marché où Issey Miyake est déjà présente via le magasin Tsum.

Privilégiant depuis ses débuts la boutique physique à la vente en ligne, Issey Miyake devrait appuyer l’expérience client en magasin, « la seule politique en laquelle nous croyons, explique Marc Forestier, nos produits réclamant un accompagnement certain - qui sait par exemple que nous développons nos propres tissus ? -, et une véritable expérience d’achat ».,
`


Marc Forestier, nouveau directeur général Europe - DR

Ces dernières saisons, Issey Miyake a multiplié ainsi les événements en magasin, la boutique de Milan venant notamment de présenter pendant la semaine du design de Milan les installations interactives de l’artiste Masahiko Sato. « Nos envies sont différentes du simple fait de poser un fauteuil de designer en boutique, l’idée étant de démocratiser l’art, de le rendre populaire dans le bon sens du terme » explique le directeur général.

Presque discrètement, se refusant à la pression du marketing, Issey Miyake poursuit son développement mondial depuis Tokyo (siège de la marque et du studio de design où oeuvrent les directeurs artistiques Yoshiyuki Miyamae pour la femme et Yusuke Takahashi pour l'homme) et Paris, autre berceau de la marque, où s’organisent notamment les défilés et shootings.

Avec 300 points de vente dans le monde (dont 150 au Japon, son premier marché), la marque Issey Miyake affiche une bonne forme, le chiffre d'affaires sur le marché européen étant passé de 11,4 millions d'euros en 2015 à 15 millions en 2017 (source Infogreffe).

Au-delà du vêtement, la marque développe toujours son parfum et sa ligne de lunettes sous licence, les montres étant développées à Tokyo, « le créateur n’agissant que sous une raison émotionnelle ou particulière avant de donner naissance à un nouveau produit », conclut Marc Forestier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresHorlogerieParfumsDécorationDistributionBusiness