Italie : la mode s’allie à UniCredit pour promouvoir une industrie durable

La mode italienne confirme son engagement éco-durable. La Camera della Moda (CNMI) a annoncé en effet ce mercredi un nouveau projet visant à soutenir de manière très concrète la mise en place d’une filière productive écoresponsable. Il s’agit d’un financement dénommé « Funding Sustainability », mis en place par UniCredit, première banque italienne par les actifs et sponsor officiel de la Fashion Week de Milan depuis 2015.

Bottega Veneta, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula
 
L’objectif est de sélectionner, avec l’aide de la Chambre de la Mode Italienne, des entreprises allant jusqu’à 250 employés travaillant comme fournisseurs directs ou sous-traitants pour les grandes Maisons qui sont affiliées à l'association, afin de les aider à devenir éco-durables.
 
« C’est la toute première fois qu’un organisme de la mode et une banque lancent un projet de financement totalement dédié au thème de la durabilité », souligne le président de la Camera Nazionale della Moda Italiana, Carlo Capasa.
 
« Nous avons été les premiers à dresser une liste de critères écologiques pour l’ensemble de notre secteur. Mais pour que les marques de mode puissent appliquer ces standards, toute la chaîne de production doit être en mesure de s’adapter. Cela implique la filière dans sa totalité, qui doit se transformer et aller dans cette direction », explique-t-il.
 
UniCredit démarre le projet avec un apport initial de 30 millions d’euros, à travers les fonds de la Banque européenne d'investissement (BEI). L’idée est de financer à moyen et long terme des investissements destinés à améliorer les structures de production, par exemple, pour éliminer les substances dangereuses dans la fabrication des tissus, utiliser une énergie propre, etc.
 
« Nous sommes au début d’un parcours. La vraie nouveauté, c’est que la durabilité est devenue aujourd’hui pour les marques le facteur de différenciation », note Dario Prunotto, vice-président exécutif d’UniCredit, en charge du développement territorial.
 
La banque a déjà noué un accord par le passé avec SMI, l’organisme patronal de l’industrie de la mode transalpine, afin de permettre aux petits fournisseurs des grandes marques du Made in Italy d’accéder au crédit aux mêmes conditions financières que celles accordées en général aux entreprises les plus puissantes.
 
Avec cette nouvelle initiative, elle s’investit différemment, comme l'indique Dario Prunotto : « Nous ne sommes pas là pour financer les dettes des PMI, mais pour financer des investissements et nous le ferons de manière personnalisée, compte tenu de la diversité des acteurs de cette industrie ».
 
Pour la Chambre de la mode, cette opération s’inscrit comme une étape supplémentaire dans un parcours qui a débuté il y a quelques années déjà avec la mise en place en partenariat avec SMI de standards de production écoresponsables dans l’industrie textile.
 
L’association, qui a fait de l'écoresponsabilité son cheval de bataille, a lancé récemment aussi les Oscars de la mode durable via la création du prix The Green Carpet Fashion Awards, qui sera remis pour la première fois lors de l’imminente Fashion Week.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresTextileMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversIndustrie