JD.com et L Catterton investissent dans le portail de luxe chinois Secoo

Le géant de la vente en ligne JD.com s'est associé au fonds L Catterton Asia, filiale asiatique de la société d'investissement de LVMH et du Groupe Arnault, afin d'injecter 175 millions de dollars (149,4 millions d'euros) dans le portail e-commerce de luxe chinois Secoo. 


La société Secoo a été fondée à Hong Kong en 2008 par Richard Rixue Li - Secoo

Grâce à cette levée de fonds, Secoo, le plus grand multimarque haut de gamme en ligne d'Asie, entend soutenir sa croissance sur le marché en plein essor du luxe en Chine en mettant à profit l'expérience de L Catterton Asia dans les domaines de la mode et de la vente au détail, et l'expertise de JD.com sur le terrain du e-commerce.

« En construisant des relations avec des partenaires importants dans les domaines des biens de consommation, des produits de luxe et du e-commerce, Secoo va pouvoir gagner en visibilité et affirmer sa position sur le terrain du e-commerce de luxe », s'est réjoui Richard Li, PDG de Secoo, qui précise que ce contrat va permettre à sa société de pénétrer d'autres marchés internationaux.

« Secoo tirera parti de l'expertise opérationnelle et des vastes ressources de L Catterton et de JD.com afin d'étendre sa présence, non seulement en Chine, mais aux quatre coins du monde », a-t-il ajouté. La société chinoise Secoo distribue à l'heure actuelle près de 300 000 produits, proposés par plus de 3 000 marques internationales ou chinoises, via son site Internet, une application dédiée et des espaces physiques.

« La vente en ligne joue un rôle de plus en plus important pour les consommateurs, quelles que soient leurs origines géographiques ; comme le prouve notre investissement, nous pensons que Secoo est l'une des plateformes de luxe les plus solides du marché chinois, a déclaré Ravi Thakran, président et directeur associé de L Catterton Asia. Nous sommes impatients de travailler avec Richard et son équipe pour porter Secoo à un niveau supérieur. »

Le fonds L Catterton Asia compte dans son portefeuille des griffes de prêt-à-porter comme la française Bas&sh et l'espagnole El Ganso, mais aussi Pepe Jeans, la marque de maillots de bain australienne Seafolly ou encore, cette année, le joaillier balinais John Hardy.

Les e-commerçants chinois cherchent tous à prendre le contrôle de l'ultra-lucratif marché local du luxe, comme en témoignent les lancements récents des plateformes haut de gamme Toplife de JD.com et Luxury Pavilion d'Alibaba. L'investissement de JD.com dans Secoo permettra à ce dernier de renforcer son emprise sur ce marché si convoité.

« La clientèle chinoise est de plus en plus exigeante vis-à-vis des produits de luxe : plus que jamais, elle demande de la variété et du choix. Comme nous cherchons à répondre au mieux à cette requête, cette future collaboration avec Secoo s'annonce particulièrement prometteuse », a souligné Shengli Hu, président de JD Fashion & Lifestyle.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER