JD.com va installer son siège européen à Paris

L’e-commerçant chinois JD.com s’installera d'ici à la fin de l’année sur la très chic avenue George V, à quelques pas des Champs-Elysées, avant l'inauguration de bureaux à Londres en début d'année prochaine, tandis qu’un directeur général Europe entrera très prochainement en fonction, a confirmé JD.com à FashionNetwork.com.


L'avenue George V fait partie des artères du triangle d'or parisien. - AFP

Selon des sources du secteur, ce siège parisien est destiné à devenir le siège européen de JD.com. Un choix logique au regard de la volonté affichée par le portail de monter en gamme et de séduire les marques européennes de luxe. Des maisons très largement représentées dans le quartier de ces premiers bureaux parisiens, qui devraient dans un premier temps accueillir une dizaine de personnes.

Car JD.com entend convaincre les marques les plus prestigieuses de rejoindre ses pages, à l’heure où la demande chinoise de produits de luxe tend à se renforcer sur Internet. Ce qui a notamment amené le groupe à déployer il y a quelques jours Toplife, un portail dédié à accueillir les « e-flagships » de marques occidentales souhaitant toucher les clients chinois les plus fortunés, l’objectif étant d’atteindre les 3 milliards d’euros de transactions dans les cinq ans. Cette logique avait déjà conduit JD.Com à devenir, au printemps dernier, actionnaire majeur de la marketplace britannique de luxe Farfetch.

Car la concurrence s'intensifie dans le secteur de l’e-commerce de luxe en Chine. Le leader local de la vente en ligne, Alibaba, a ainsi déployé durant l’été son propre portail luxe. Le géant français du luxe LVMH, qui a réuni ses marques sur le portail 24 Sèvres, entend lui capitaliser sur une croissance des ventes dépassant régulièrement les 10 % en Chine. Tandis que Yoox Net-a-Porter, qui profite toujours de l’aura du groupe Richemont, a vu en juin son action s’envoler sur la base d’une simple rumeur d’investissement venant d’Alibaba, qui lui ouvrirait plus grand les portes de l’Empire du Milieu.

Numéro deux de la vente en ligne en Chine derrière l’incontournable groupe Alibaba, JD.com a généré l’an passé 372,3 milliards de yuans (49,5 milliards d’euros) de ventes, en croissance de 46 %. Les recettes du groupe ont, elles, progressé de 44 % à 34 milliards d’euros. Et si les revenus issus des ventes de biens ont augmenté de 42 %, ceux dégagés grâce aux services ont grimpé de 66 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversBeauté - DiversBusiness