Johanna Senyk suspend Wanda Nylon pour lancer Françoise

Nouveau souffle, nouvel élan, nouvelle aventure pour Johanna Senyk. Après avoir rencontré le succès avec Wanda Nylon, l’éclectique et talentueuse créatrice parisienne décide de repartir de zéro avec une nouvelle marque de prêt-à-porter féminin. Le nom est tout trouvé : Françoise. Comme Françoise Sagan ou Françoise Hardy, deux femmes emblèmes de la culture française.


Johanna Senyk - photo Julia Champeau

L’idée, c’est d’incarner justement cette femme française libre, indépendante, toujours en mouvement et anticonformiste, indique à FashionNetwork.com un porte-parole de la designer.

Johanna Senyk, qui a eu un bébé récemment, n’a pas défilé avec Wanda Nylon ces deux dernières saisons. Pour des raisons personnelles, elle a choisi de revenir sur le devant de la scène avec ce nouveau projet, préférant mettre en retrait sa première marque, qu’elle avait lancée en 2012 et avec laquelle elle avait remporté le grand prix de l’ANDAM en 2016.

Alors que Wanda Nylon était connue pour ses pièces outerwear, en particulier ses trenchs en plastique transparent, Françoise met l’accent sur la féminité avec la robe en pièce phare et une silhouette fluide. Autre différence, le savoir-faire et le côté artisanal mis en avant par ce nouveau label. Pour la première fois, en effet, Johanna Senyk va faire produire toute sa collection en Italie.

D’origine polonaise, la styliste, qui a grandi à Tours avant de débarquer à Paris à 18 ans, a passé un accord avec Castor srl pour développer, produire et distribuer sa ligne d’habillement. Ce fabricant de Mantoue (Italie du Nord), spécialisé dans le prêt-à-porter haut de gamme, détient sa marque propre, Mantù, et produit les collections de différentes griffes, parmi lesquelles celle d'Antonio Marras pour la femme.


Le logo de la nouvelle marque deJohanna Senyk - Françoise

Par ailleurs, les accessoires ont été confiés en licence à Siloe, entreprise italienne spécialisée dans la maroquinerie produisant pour plusieurs grandes marques de luxe. Les accessoires, en particulier les sacs, occuperont une place importante dans la collection de Françoise, leurs prix étant compris entre 450 euros et 1 500 euros la pièce.

Cette nouvelle ligne prend son inspiration dans la fin des Seventies autour des notions « d’émancipation, d’autonomie, et de mouvement ». La collection de prêt-à-porter est composée notamment de robes longues et courtes, de costumes, chemises, tops, jupes, pantalons, vestes et d’un imperméable, avec une gamme de prix allant de 350 euros, par exemple pour les chemises en popeline, à 1 800 euros pour des robes spéciales en lurex.

Pour cette première saison printemps-été 2019, Françoise ne défilera pas, mais sera présentée de manière confidentielle à Milan et à Paris durant les Fashion Weeks. Les premiers contacts pris avec les acheteurs semblent augurer un bon départ pour le label. Tout est fin prêt pour le lancement officiel : l'image, le logo et le site Web, qui sera en ligne dans quelques heures.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER