Kiabi teste le "click & change", un service connecté en cabine

L’enseigne nordiste, qui s’est fixé l’objectif ambitieux d’inaugurer 50 nouveaux magasins en France dans les 3 ans, affine dans son magasin pilote de Bègles une nouvelle solution baptisée « click & change », dans le but de fluidifier le parcours d’achat. En clair, la cabine est équipée d’un écran grâce auquel le client peut demander une autre taille ou un autre coloris si l’article essayé ne lui convient pas. A ce moment, un vendeur équipé d’une tablette est averti, et va chercher le produit pour lui apporter en cabine.


Le client doit scanner son produit pour demander une autre taille ou une autre couleur - Kiabi/capture écran

« Ce service, imaginé par l’équipe du magasin dans le cadre du challenge Innovation Play et encadré par le Digital Network Kiabi, a pour vocation d’éliminer un moment irritant du parcours client : celui du produit qui ne convient pas et qu’il faut aller changer dans le magasin », précise la marque dans un communiqué. C’est aussi une façon de réduire le temps passé par les clients dans l’espace essayage.

Click & change - Kiabi

Kiabi, qui a généré 1,9 milliard d’euros de ventes en 2017 (+4,6 %), ne précise pas s’il déploiera le « click & change » à plus grande échelle. Il n’est pas le premier à s’y frotter, citons par exemple Zara, Ralph Lauren et plus récemment Etam. Depuis décembre 2017, ce type de solution est ainsi testé par l’enseigne de lingerie dans son flagship expérimental des Champs Elysées. Les vendeurs y sont là aussi équipés d’un terminal connecté leur permettant d’accéder aux demandes des clients, et peuvent surtout ensuite procéder à un encaissement mobile, pour éviter le passage en caisse. L’attente pour le paiement étant un autre obstacle de taille en boutique.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversInnovations