Kindy : la liquidation confirmée après la cession de ses deux pôles

Alors que le spécialiste du chaussant et de la chaussure a vu son activité démantelée début juin par la reprise de ses deux pôles (l’un par Spartoo, l’autre par Galatée), le tribunal de commerce de Beauvais a ordonné ce 12 juillet le placement en liquidation judiciaire de toutes les sociétés du groupe, incluant Kindy SA, la holding cotée sur Alternext.


Le groupe français voit ses différentes sociétés liquidées. - Kindy

C’est en fait une conversion des procédures, puisque certaines entités étaient déjà en liquidation (The Socks Legende et Apollo), quand d’autres étaient visées par un redressement judiciaire (Kindy, The Socks Office et Business Sport Socks). Kindy précise dans un communiqué, en toute logique, que la cotation ne reprendra donc pas jusqu’à l’issue de la procédure de liquidation.

Le 2 juin dernier, deux plans de cession distincts ont été validés à la barre du tribunal. L’e-commerçant français spécialiste de la chaussure Spartoo a repris la division chaussures pour enfant, maintenant au passage 28 emplois sur 45 sur le site d’Andrezé dans le Maine-et-Loire. De son côté, Galatée, société créée pour l’occasion par deux entrepreneurs, a conservé 60 des 110 salariés œuvrant dans l’usine de Moliens dans l’Oise, spécialisée dans la chaussette.

En difficulté depuis plusieurs années, le groupe Kindy n’a pas su remonter la pente, impacté notamment par la perte de la licence Dim en 2014. Son chiffre d’affaires 2015/16 avait chuté de 16,4 % par rapport à l’année précédente, à 32 millions d’euros. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresMode - ChaussuresBusiness