L'Arabie saoudite va lancer sa Fashion Week à Riyad

A l'occasion de la dernière Fashion Week londonienne, le British Fashion Council a annoncé son nouveau partenariat avec l'Arab Fashion Council. L'organisation britannique apportera son expertise à son homologue arabe, notamment dans le cadre du lancement d'une nouvelle Fashion Week à Riyad.


Caroline Rush, directrice exécutive du British Fashion Council, et les représentants de l'Arab Fashion Council - Photo : Ben Broomfield - PRNewsfoto/The Arab Fashion Council
 
L'événement aura lieu à Riyad, la capitale du pays, du 26 au 31 mars, a révélé la princesse Noura Bint Faisal Al Saoud, présidente honoraire du tout jeune Arab Fashion Council, à l'occasion d'un petit-déjeuner organisé conjointement avec Caroline Rush, directrice exécutive du British Fashion Council, qui a elle précisé les contours partenariat avec l'instance gouvernante de la mode londonienne.

La fédération mode représentant 22 pays du monde arabe a déjà organisé dix éditions de sa Semaine de la mode à Dubaï, mais c'est la première fois que l'Arabie saoudite, qui dispose de l'économie la plus importante de la région, lance une véritable Fashion Week.

« C'est une période de grands changements dans notre pays. Notre objectif est de transformer le secteur de la vente au détail en Arabie saoudite pour en faire une vraie destination, au niveau régional et mondial. Nous ne voulons pas présenter le pays seulement comme une puissance économique, mais aussi comme un carrefour culturel et créatif », explique la princesse Noura, habillée en Roberto Cavalli.

Pour cela, elle s'appuiera notamment sur les échanges avec le British Fashion Council, qui partagera son expérience sur l'organisation des Semaines de la mode, tout en introduisant des créateurs britanniques sur le marché saoudien.
 
« L'idée est d'utiliser la mode comme un outil de diplomatie culturelle pour réunir les nations arabes et ouvrir la région au commerce international », précise Caroline Rush.

Les défilés auront lieu à l'intérieur de l'Apex Center, bâtiment dessiné par Zaha Hadid. La plupart des événements auront lieu le soir. La chaîne Harvey Nichols prévoit des soirées « trunk show », des présentations directes aux clientes et les invités auront accès à des ateliers d'artisans locaux et à des musées, ainsi qu'à des lieux historiques, comme l'ancienne capitale Diriyah, classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Parmi les marques inscrites au calendrier, on trouvera des créateurs arabes et quelques maisons occidentales célèbres - notamment Roberto Cavalli.
 
« Près de 70 % de notre population ont moins de 30 ans et nous sommes confiants sur le fait que la mode peut créer de grandes entreprises et de nombreux emplois pour notre jeune génération. C'est pourquoi nous voulons créer un événement mode d'envergure mondiale qui reliera l'Europe, l'Afrique et l'Asie. Nous sommes riches en ressources naturelles, mais notre vraie richesse, c'est le potentiel de notre jeune génération », insiste Layla Issa Abuzaid, directrice régionale de l'Arab Fashion Council en Arabie saoudite.

Le fondateur et directeur exécutif de l'organisation, Jacob Abrian, ajoute : « Le British Fashion Council réussit à transformer des talents bruts en créateurs bien établis. Cette étape est cruciale pour l'Arab Fashion Week et nous sommes impatients que les créateurs britanniques viennent défiler avec nous. Le monde arabe compte 22 pays, mais nous parlons tous la même langue, nous partageons la même culture, tout le monde écoute les mêmes chansons ».

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés