L'auteur d'Harry Potter dénonce l'obsession de la minceur chez les femmes

LONDRES, 6 avr 2006 (AFP) - L'auteur d'Harry Potter Joanne J.K. Rowling en a plus qu'assez de l'obsession de l'ultra-minceur chez les jeunes femmes, véhiculée par des mannequins émaciés.


J.K. Rowling - Photo : Carl de Souza/AFP
Sur son site internet, l'auteur multimillionnaire, lue avidement par des millions d'adolescentes dans le monde, explique que sa colère a été provoquée par les récentes images dans un magazine d'une très jeune mannequin au ventre creux et aux côtes saillantes, qui selon elle "est sérieusement malade ou souffre d'un désordre alimentaire".

"Cette fille a besoin d'aide, mais le monde étant ce qu'il est, ils la mettent en couverture des magazines", s'insurge-t-elle sans l'identifier.

Le sujet peut paraître "sans importance", ajoute-t-elle, "mais il ne l'est vraiment pas". "Il s'agit de ce que les filles veulent être, de ce qu'on leur dit qu'elle doivent être, et de leur perception d'elles-mêmes".

"J'ai deux filles (Mackenzie, 1 an, et Jessica, 12 ans) "qui auront à faire leur chemin dans un monde obsédé par la minceur. Et cela m'inquiète parce que je ne veux pas qu'elles deviennent des clones émaciés, complètement égocentriques et à la tête vide".

"Je les préférerais indépendantes, intéressées, idéalistes, généreuses, avec des opinions, originales, drôles... des tas de choses avant +minces+", explique-t-elle.

Et pour appuyer son propos, l'écrivain raconte une récente rencontre avec une connaissance qu'elle n'avait pas vue depuis trois ans.

"La première chose qu'elle m'a dite, c'est +tu as beaucoup maigri depuis la dernière fois que je t'ai vue+".

J.K. Rowling, 40 ans, qui écrit actuellement le septième et dernier tome de la série Harry Potter, s'est alors gardée de lui répondre: "J'ai eu un troisième enfant, j'ai écrit un sixième roman depuis la dernière fois. Est-ce que ce n'est pas plus important, plus intéressant que mon tour de taille ? Mais non, j'étais plus mince. Peu importe l'enfant ou le livre, il y avait quelque chose à fêter..."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Beauté - DiversMédias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER