L'e-commerce et l'athleisure ralentissent le pas aux Etats-Unis

Les secteurs de l'e-commerce et de l'athleisure marquent le pas. Après des années d'envolées à deux chiffres, les deux segments les plus dynamiques du marché de l'habillement aux Etats-Unis enregistrent un net ralentissement de leur croissance. Ainsi, selon un rapport de NPD Group publié cette semaine, ils affichent respectivement sur l'année 2017 des hausses de 2 % et 4 %. Les changements de comportement des millennials américains seraient en partie responsables de ce phénomène.


L'athleisure ralentit sa croissance sur le marché américain - DR

« L’évolution rapide des habitudes de consommation des millennials est un changement majeur qui nous rappelle l’importance de repenser la segmentation client. (...) L’avenir du secteur textile dépend de la capacité des fabricants et des distributeurs à se recentrer sur les besoins actuels de chaque segment clé de consommateurs », souligne Marshal Cohen, conseiller chez NPD.

Selon le cabinet d'études, les ventes d’habillement outre-Atlantique ont généré un chiffre d’affaires de 215 milliards de dollars (174,72 milliards d’euros) en 2017, soit 2 % de moins qu’en 2016. Avec sa progression de 2 %, le segment athleisure (vêtements de sport et loisir, ndlr) ne s'en sort donc pas si mal, même si on est loin des performances des dernières années.

L'an dernier, les ventes d’athleisure ont atteint en valeur 48 milliards de dollars (39,01 milliards d’euros) aux Etats-Unis, soit 22 % des ventes totales d’habillement. L’athleisure femme est en tête de file avec 21,9 milliards de dollars (17,80 milliards d’euros) de chiffre d’affaires, soit une hausse de 4 % par rapport à 2016 – une croissance qui a cependant faibli par rapport aux années précédentes.

Même constat du côté du Web. Selon les données de NPD, les ventes en ligne n’ont augmenté que de 4 %, alors que le secteur affichait les deux années précédentes une croissance à deux chiffres. Le nombre total de transactions en ligne a progressé, mais la valeur en dollars des ventes en ligne d’habillement a globalement baissé de 5 %. Les ventes physiques représentent toujours les trois-quarts des ventes totales d’habillement en dollars.

Marshal Cohen commente : « Les articles comme les pantalons de sport, les maillots de corps, les maillots de bain – qui révèlent que les clients se recentrent sur le confort, les basiques et les produits de niche – sont les seules sources de croissance continues et durables sur le marché de l’habillement aujourd’hui ».

Et de conclure : « Le marché de la vente au détail est en train de changer, tout comme le consommateur. Tous les secteurs doivent prendre en compte les évolutions des habitudes d’achat des clients et s’adapter aux dynamiques changeantes du marché qui impactent leur activité ».

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER