L'industrie russe du diamant va bénéficier d'une aide de 770 millions d'euros

Le Premier ministre, Vladimir Poutine, a annoncé que l'Etat russe prévoyait de verser près de 800 millions d'euros cette année à l'industrie russe du diamant, durement touchée par la crise économique mondiale.



"Nous n'avons pas de doute que tout va se rétablir", a-t-il déclaré, lors d'une visite à la mine de diamants du groupe Alrosa à Mirny, en Iakoutie (Sibérie orientale). Il a indiqué que le gouvernement allait aider à restaurer la demande en réservant près de 35 milliards de roubles (770 millions d'euros) des fonds de l'Etat à l'industrie diamantifère.

"Je pense que le montant total du soutien à l'industrie cette année devrait être de 30 à 35 milliards de roubles", a-t-il dit ensuite, lors d'une rencontre avec des responsables du gouvernement, dans des propos retransmis par la télévision russe. "Cela ne sera pas facile à faire en temps de crise financière, mais nous le ferons", a-t-il ajouté.

L'industrie russe du diamant a été affectée par la crise économique mondiale, qui a mené à une baisse drastique de la demande en pierres précieuses.

L'Etat russe a déjà multiplié par près de quatre le montant de ses dépenses en diamants, les faisant passer de 3,7 milliards de roubles à 14,5 milliards, a indiqué M. Poutine. "Ce n'est pas suffisant", a-t-il toutefois estimé. Le Premier ministre a par ailleurs dit que l'Etat allait aider le géant public russe de diamants Alrosa à restructurer sa dette auprès de ses créanciers russes et étrangers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Les Echos

Luxe - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER