LVMH domine toujours le classement du luxe de Deloitte

Les groupes français continuent de dominer le marché du luxe, arrivant en tête en termes de chiffres d’affaires, tandis que les sociétés italiennes, plus nombreuses, enregistrent les plus fortes croissances. Telles sont les conclusions que l’on peut tirer du classement « Global Powers of Luxury Goods » 2017 réalisé par le cabinet d’audit et de conseil Deloitte, sur les 100 premières sociétés de luxe dans le monde.

Louis Vuitton

Cette édition 2017 établit un classement des acteurs du luxe en fonction de leur chiffre d’affaires sur l’exercice fiscal 2015, qui s’élève à 212 milliards de dollars (près de 193 milliards d’euros) pour l’ensemble de 100 entreprises leaders, actives dans le prêt-à-porter, les accessoires, la haute joaillerie et les montres, ainsi que les cosmétiques et parfums.

Le classement montre une bonne résistance de l’industrie du luxe mondiale, avec une croissance des ventes moyenne de 6,8 % par rapport à 2014, en nette amélioration par rapport aux +3,7 % enregistrés l’année précédente, qui s’expliquent principalement par l’impact favorable du taux de change, expliquent les auteurs du rapport Deloitte.

C’est le numéro un mondial du luxe, LVMH, détenant entre autres les marques Louis Vuitton, Fendi ou Céline, qui se classe en tête du palmarès avec un chiffre d’affaires de 22,4 milliards de dollars, suivi par le groupe suisse Richemont (12,2 milliards) et Estée Lauder (11,3 milliards), exactement comme lors du classement Deloitte publié l’an dernier. A lui seul, le groupe de Bernard Arnault pèse plus de 10 % du chiffre d’affaires total de ce top 100.

La surprise arrive de son concurrent Kering qui, avec un chiffre d’affaires de 8,7 milliards de dollars, se hausse de la 6ème à la 5ème place, dépassant le groupe de montres suisse Swatch, tandis que le groupe chinois d’horlogerie et joaillerie Chow Tai Fook, qui avait fait une entrée remarquée dans le top 10 du classement 2015, se retrouve recalé à la 9ème place.

Avec un taux moyen de 14,9 %, les entreprises du luxe françaises ont connu la plus forte croissance en 2016 et sont en tête du classement par pays, avec un chiffre d’affaires total de plus de 5 milliards de dollars, réalisé à travers 10 sociétés. Par ailleurs, trois des dix plus grands groupes mondiaux de luxe sont français (LVMH, Kering, L’Oréal Luxe) et représentent plus des trois quarts des ventes de produits de luxe des entreprises basées en France.

Le top 10 du Global Powers of Luxury Goods 2017 - Deloitte à partir des bilans publiés par les sociétés de luxe

Avec ses 26 entreprises présentes dans le classement Deloitte, l’Italie est le pays avec le plus grand nombre de sociétés, mais leur chiffre d’affaires total ne s’élève qu’à 1,3 milliard de dollars, pesant 16 % sur le classement total. Un chiffre tiré par Luxottica, seule compagnie transalpine figurant dans le top 10 au 4ème rang, suivie par Prada (17ème) et Giorgio Armani (21ème).

Six entreprises italiennes sur les 26 se distinguent néanmoins dans le top 20 des plus fortes croissances, avec le lunetier Marcolin et la maison de luxe Valentino arrivant même en tête de ce classement.

A signaler l’entrée pour la première fois dans le top 100 Deloitte de la marque suédoise Acne Studios à la 99ème place, en raison notamment de sa forte croissance enregistrée en 2015 (+24 %). Parmi les dix nouveaux arrivants du classement, notons, avec des profils moins luxe, SMCP (Sandro, Maje,Claudie Pierlot), les griffes britanniques Barbour, Ted Baker et Charles Tyrwhitt, ainsi que les marques allemandes Marc O'Polo et Marc Cain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversIndustrie