La Fabrique Générale : plus qu'un concept store, un "lifestore"

Née de l'envie partagée de Cerise Bentz, créatrice de la marque de couvre-chefs La Cerise sur le chapeau, et de son compagnon architecte-entrepreneur, Christophe Benoist-Lucy, la Fabrique Générale revendique le concept de « lifestore », entre showroom, atelier, bureau et lieu de vie.


Fabrique Générale propose sur 300 m² son art de vivre - DR

En lieu et place d’une ancienne miroiterie du XVIIème arrondissement, la Fabrique Générale propose sur 300 m² une sélection art de vivre principalement orientée sur l’accessoire. Au menu notamment, les collections de La Cerise sur le chapeau (soit six formes de couvre-chefs à personnaliser en choisissant la couleur du passant et du gros grain) et le vestiaire de chemises, blouses, trenchs et gants développé par la créatrice.

Il s'agit de la deuxième adresse parisienne de la marque, déjà présente rive gauche avec sa boutique du 11, rue Cassette (VIème), qui distribue par ailleurs ses produits dans une quarantaine de points de vente dans le monde (principalement en Asie, au Japon, Taïwan et Corée du Sud).

Outre les collections de La Cerise sur le chapeau, la Fabrique Générale réunit tout l’art de vivre prisé par le couple et met en avant une série de motos vintage (dont un modèle de Triumph customisé Paul Smith de 2007), d'œuvres d’art, de casques de moto arty, de vélos électriques de luxe signés Italjet, de blousons en cuir de la marque française Helstons et divers objets chinés.

La Fabrique Générale (dont les portes ouvrent du mercredi au samedi) organise en parallèle des ateliers « make it yourself » autour de la confection de chapeaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresDistribution