La Fashion Week de Milan se rallonge et fait place aux jeunes

Milan se serre les coudes pour regagner du terrain face à la concurrence aguerrie de Paris, Londres et New York, et annonce une Fashion Week renouvelée particulièrement dense.

La semaine de la mode dédiée aux collections féminines pour l’automne-hiver 2015-16, qui s’apprête à envahir la capitale lombarde du 25 février au 2 mars, retrouve en effet des couleurs avec un calendrier de six jours pleins contre cinq et demi la saison dernière.

La semaine de la mode féminine revient à Milan ce mercredi - (Photo : milanomodadonna.it)

Mieux, la Fashion Week gagne même une soirée supplémentaire, puisqu’elle a programmé, la veille de son ouverture officielle le mardi 24 février, un événement spécial dédié aux jeunes talents, ainsi qu'une grande fête. Ce défilé collectif est consacré aux quatre stylistes débutants vainqueurs du concours « Next Generation », organisé par la Camera della Moda et arrivé à sa 9ème édition.

Le temps fort de cette Fashion Week sera constitué par le défilé de Gucci, dès le premier jour, le mercredi 25 février. Tous les yeux seront rivés sur la première collection féminine dessinée par le nouveau directeur artistique de la griffe, Alessandro Michele.

Pour l’occasion, la marque a décidé de n’organiser qu’un seul et unique défilé contre deux habituellement. Autant dire que les places seront chères !

Selon les rumeurs, Gucci devrait défiler par ailleurs pour la dernière fois au théâtre de l’Hôtel Diana Majestic, le nouveau management ayant décidé de tout révolutionner.

Alessandro Michele, le nouveau directeur créatif de Gucci - (Photo: Camera della Moda)

Il y a une certaine effervescence aussi autour du show de Philosophy, la deuxième ligne de Alberta Ferretti, qui a été confiée au designer italien Lorenzo Serafini, et fait son grand retour sur les podiums milanais après avoir défilé six ans à New York.

D’une manière générale, cette semaine de la mode milanaise semble plutôt équilibrée, mêlant grandes griffes et nouveaux talents. Mais, comme d’habitude, la réorganisation du calendrier ne s’est pas faite sans mal.

De nombreuses marques, mécontentes des créneaux proposés, ont ainsi décidé de sortir du programme officiel comme Giamba, la deuxième ligne de Giambattista Valli qui avait fait ses débuts la saison dernière, ou Roccobarocco, qui a fait ce choix depuis quelques saisons déjà, tout comme Kristina Ti.

Autres absents des podiums, Angelos Bratis et Frankie Morello. En pleine réorganisation, ce label, lancé par Maurizio Modica et Pierfrancesco Gigliotti en 1999, ne défile plus depuis septembre. La marque a ouvert son capital en mai 2014 à hauteur de 25 % à Fmm, société du patron du groupe pétrolier napolitain Donato Ammaturo, qui produit désormais la marque auparavant réalisée en licence par Gilmar, et avec qui les stylistes ont créé la newco Fmt (Frankie Morello Trademark).


Pas de défilé cette fois pour Ports 1961, mais une présentation - (Photo: PixelFormula)

D’autres marques ont délaissé les podiums, optant pour des présentations, comme Andrea Incontri ou Ports 1961, qui dévoilera le 26 février le travail de sa nouvelle styliste Natasa Cagalj. Jamais comme en cette session la formule de la présentation n’a enregistré un tel succès avec pas moins de 80 collections, dont neuf nouvelles marques, parmi lesquelles le chausseur français Philippe Model Paris.

A l’arrivée, donc, la semaine affiche 151 collections avec 68 défilés officiels (auxquels s’ajoutent quatre shows hors calendrier, dont la griffe Dolce&Gabbana, le dimanche 1er mars, qui n’a toujours pas intégré la Camera della Moda), contre 138 collections, 67 défilés et 78 présentations en septembre dernier.

A signaler notamment, parmi les rendez-vous hors calendrier, la marque semi couture Erika Cavallini, qui va faire ses tous premiers pas sur les podiums cette saison, dimanche, juste avant Dolce&Gabbana. Cette dernière n’a pas été inscrite à temps par la Camera della Moda.


Erika Cavallini va défiler pour la première fois à Milan dimanche

En dépit de ces petits ratés, le  marathon milanais se distingue encore cette saison par un foisonnement de nouveautés et de projets intéressants, de la renaissance de la griffe historique du styliste Roberto Capucci à la relance de Krizia sous l’égide de son nouveau propriétaire chinois Marisfrolg, ainsi que par de nombreux noms encore peu connus, constituant la nouvelle génération du Made in Italy à suivre de près.

Ainsi, c’est la Milanaise Chicca Lualdi qui ouvre la Fashion Week, mercredi 25 février à 9h30. On retrouve le même jour Stella Jean et Fausto Puglisi, et les jours suivants Cristiano Burani, Uma Wang, Marco de Vincenzo, Roberto Musso, MSGM, Au jour le jour, Leitmotiv et Alberto Zambelli. A signaler aussi la nouvelle arrivée, Vivetta Ponti, dont la marque « Vivetta », fondée en 2010, défilera samedi 28 février dans l’imposant théâtre mis à disposition par Giorgio Armani.

Parmi les débutants de la saison dernière, Elisabetta Franchi et I’M Isola, la ligne jeune de Antonio Marras, sont à nouveau au rendez-vous, tout comme le New-Yorkais Nicholas K., qui défile pour la deuxième fois à Milan dans le cadre du concours DHL Exported.


L’italienne Vivetta Ponti va faire ses débuts à la Fashion Week de Milan samedi - (Photo: Camera della Moda)

A noter enfin, le retour de Giorgio Armani en clôture. Le styliste, qui avait boudé la dernière journée lors de la session de septembre, provoquant la fuite généralisée d’autres griffes, se repositionne en fin de semaine, le lundi 2 mars, avec Dsquared2 et Ter et Bantine.

Cette dernière revient sur les podiums milanais après un passage éclair à Paris. La marque, qui a été rachetée par le fonds Opera Italia, est dessinée à partir de cette saison par le jeune designer allemand Kostas Murkudis, suite au départ de la fondatrice, Manuela Arcari. A découvrir…

Cette dernière journée de la Fashion Week se terminera en beauté avec deux nouveaux noms : San Andres Milano et Fatima Val, leur premier défilé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés