La Fashion Week masculine de Milan sera courte mais intense

Une semaine allégée mais riche en nouveautés. La Fashion Week dédiée aux collections de prêt-à-porter masculin pour l’hiver 2015-16 sera "bien calibrée, entre marques prestigieuses de renommée mondiale et nouveaux noms ayant choisi les podiums milanais pour présenter leur collection", résume Jane Reeve, DG de la Chambre de la mode italienne.
Le défilé de Dolce & Gabbana en juin dernier (Photo: PixelFormula)

Le calendrier de la semaine, qui se tiendra à Milan du 17 au 20 janvier prochain, s'est réduit en effet en raison de plusieurs défections. Au total sont prévus 42 défilés, incluant celui de Dolce & Gabbana ne figurant pas au calendrier officiel, contre 45 shows pour l’édition précédente de juin et 43 en janvier 2014, auxquels s’ajoutent une trentaine de présentations.

Plusieurs noms manquent à l’appel cette saison. Iceberg, qui a opté pour une présentation, et Z Zegna, la ligne jeune du groupe Ermengildo Zegna, qui organise une soirée-présentation, le dimanche 18 janvier, alors que son directeur artistique Paul Surridge s’en va, laissant la place à partir de la saison prochaine à Francesco Muzi, ex-chef designer du menswear chez Jil Sander.

De même, Ports 1961 se contente d’une présentation cette saison, alors que la marque va dévoiler sa première collection masculine signée par un styliste externe, Fiona Cibani, directrice créative globale de la marque, passant le témoin à Milan Vukmirovic pour tout ce qui concerne l’univers masculin.

A signaler aussi l’absence de Moschino, qui a décidé de défiler à nouveau à Londres comme en juin dernier, tandis que Marni Homme, de retour sur les podiums après plusieurs saisons, boudera Milan en faveur de Florence, puisque la griffe est l’invitée d’honneur du Pitti Uomo. Même choix pour Andrea Incontri, qui sera également au Pitti Uomo avec un événement spécial. Le styliste italien ayant décidé d’abandonner le rituel des shows milanais pour explorer d’autres types de présentations.

Dean et Dan Caten vont fêter durant la Fashion Week les 20 ans de leur maison (Photo: PixelFormula)

Trussardi continue pour sa part avec la formule de la présentation. De même, Tod's, qui avait défilé pour la première fois avec sa collection masculine en juin dernier, laisse les podiums pour revenir à ses habituelles présentations dans l’historique Villa Necchi Campiglio.

Ces défections sont néanmoins compensées par d’importants événements et quelques grands retours, qui marqueront les temps forts de cette Fashion Week. A commencer par la grande soirée-défilé organisée par Dsquared2 pour célébrer son 20ème anniversaire, en ouverture la veille du marathon milanais, le vendredi 16 janvier au soir. L’événement se tiendra dans le gigantesque Hangar Bicocca, qui héberge des expositions d’art contemporain.

Autre moment fort, le retour sur les podiums de Brioni, après plusieurs saisons d’absence. La griffe italienne de menswear de luxe, rachetée par le groupe Kering en 2012, clôturera la journée du lundi 19 janvier. Le défilé signé par le designer britannique Brendan Mullane (ex-Givenchy), premier directeur artistique dans l'histoire du tailleur romain qu’il pilote depuis juillet 2012, marquera le début des célébrations des 70 ans de la marque.
Brioni revient cette saison sur les podiums milanais. Ici, la collection été 2015

Retour sur les podiums aussi pour Jil Sander, qui avait sauté son tour en juin dernier optant pour une présentation, en attendant que son nouveau directeur créatif, Rodolfo Paglialunga fasse ses débuts. Le styliste a présenté avec succès sa première collection Jil Sander féminine en septembre, il est maintenant attendu pour l’homme ce samedi 17 janvier.

A signaler enfin, le défilé Gucci, le lundi 19 janvier, réalisé pour la première fois par une équipe de style interne, la Directrice de la création Frida Giannini, ayant décider de quitter la maison avant l'échéance de son contrat courant jusqu'à fin février.

Le calendrier peut compter bien sûr aussi sur les autres grandes griffes, de Giorgio Armani à Prada. Mais aux côtés des noms incontournables du made in Italy s’installent désormais dans la durée de nouveaux acteurs, telle la ligne masculine de N°21 signée par Alessandro Dell’Acqua, ou encore la marque du jeune Christian Pellizzari, les deux ayant fait leurs débuts sur les podiums milanais en juin dernier.

Sont présents par ailleurs encore cette saison dans le calendrier l’Allemand Tom Rebl, installé à Milan depuis 2008, ainsi que plusieurs jeunes talents tels le Suisse Julian Zigerli et le Coréen D. Gnak, qui reviennent après leur premier essai dans la capitale lombarde en janvier 2014.
Edmund Ooi défilera pour la première fois à Milan le samedi 17 janvier

A cela s’ajoute de nouveaux noms. A commencer par Edmund Ooi, styliste d’origine malaisienne vivant actuellement à Anvers, où il s’est formé. Il fera ses débuts samedi 17 janvier au sein du théâtre mis à disposition par Giorgio Armani, qui a lancé cette initiative il y a quelques saisons servant de tremplin à de nombreux talents prometteurs.

A l’instar de l’Italo-Haïtienne Stella Jean, qui a débuté avec la femme dans l’espace de Giorgio Armani et intègre pour la première fois, cette saison, le calendrier masculin avec un show dédié à sa ligne homme, le mardi 20 janvier.

Autre nouveauté, la présentation pour la première fois à Milan, de la collection de Michael Bastian, l'une des étoiles montantes de la mode masculine américaine, et ancien directeur de mode des grands magasins de luxe Bergdorf Goodman à New York.

Fêtes, inaugurations de boutiques, comme celle de Caruso, et événements, tel le lancement du projet de la Savile Row milanaise dans la via Gesù, animeront également cette Fashion week milanaise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés