La London Fashion Week trouve son équilibre

Plus complète que jamais, la semaine de la mode londonienne, consacrée aux collections automne-hiver 2015, prendra son envol dès ce vendredi 20 février.

Gareth Pugh fait son retour à Londres ( Fall-Winter2014 - Womenswear - Paris) - Pixel Formula
Pendant cinq jours se succèderont 78 créateurs à l’occasion d’une série de défilés et de présentations, le tout en suivant un agencement parfaitement huilé. « La première journée est généralement consacrée aux collections très créatives, suivie par un samedi tourné vers des créateurs connus mais souvent avant-gardistes, à l’image par exemple de J.W. Anderson », explique Nathalie Constanty, consultante mode, beauté et design pour le Bon Marché. Précisant :  « Les marques établies britanniques et les marques de luxe se concentrent sur la deuxième partie du calendrier ».

Ce savant équilibre se pare cette saison d’un certain nombre de nouveautés. En tête de liste, Gareth Pugh reviendra célébrer le 10e anniversaire de la marque à Londres où il a décidé d’opérer un retour définitif. La marque australienne Sass & Bide, qui défilait à New York depuis 2013, fait aussi un retour remarqué sur les podiums londoniens. Petite particularité : le défilé sera le premier sans les fondatrices de la marque, Heidi Middleton et Sarah-Jane Clarke, parties en juillet dernier.

Ce sera également la première collection réalisée par le créateur britannique Anthony Cuthbertson, qui a travaillé par le passé pour Daks, Max Mara ou encore Amanda Wakeley. 

Cette 61e édition sera également marquée par des collaborations : le designer géorgien David Koma s’est ainsi associé à la marque de chaussures Malone Souliers pour réaliser une toute première collection de chaussures pour femme qui sera dévoilée lors du défilé de son label le dimanche 22 février.

De son côté, la marque d’accessoires de luxe traditionnel britannique Aspinal of London a travaillé de concert avec la marque de prêt-à-porter pour femme Etre Cécile afin de concevoir cinq styles de sacs différents.

Aux côtés des poids lourds de la mode britannique (Paul Smith, Burberry Prorsum, Vivienne Westwood Red Label, Pringle of Scotland...), la relève continuera aussi à être assurée par Christopher Kane, Erdem, Jonathan Saunders, J.W. Anderson, Mary Katrantzou, Emilia Wickstead et Peter Pilotto. 

Sans oublier les jeunes pousses : vainqueurs de NEWGEN, le dispositif de soutien à la jeune création lancée par le BFC en collaboration avec Topshop, Marta Jakubowski, Molly Goddard et Sadie Williams feront leur toute première apparition aux côtés de 1205, Ashley Williams, Claire Barrow, Danielle Romeril, la Française Faustine Steinmetz, Marques’Almeida et Ryan Lo, déjà présents lors de la dernière saison.

Le Kilt, marque de mode créée en 2014 par Samantha McCoach et visant à donner une touche de modernité au vêtement du même nom, ainsi que Phoebe English, feront leur toute première apparition dans le calendrier des présentations.

Même constat pour Joseph et Mother of Pearl qui défileront également pour la toute première fois. Les talents inconnus de demain pourront aussi impressionner leurs aînés : les diplômés de la célèbre école de mode Central Saint Martins présenteront ainsi leurs collections de fin d’études le premier jour de la Fashion Week.

Stéphanie Salti

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés