La Maison Christian Lacroix fête ses 30 ans avec l’artiste Brian Kenny

L’anniversaire sera célébré en novembre : 30 ans déjà ! Si la marque n’est plus incarnée par son créateur-fondateur, Christian Lacroix, depuis son départ en 2009, elle ne manque pas d’initiatives pour continuer à faire vivre ce nom, connu internationalement dans différents domaines.

L'artiste Brian Kenny, Nicolas Topiol (PDG) et Sacha Walckhoff (DA). - Grégoire Alexandre.

Pour célébrer cette date, la Maison Christian Lacroix lance une série limitée de produits réalisés par l’artiste Brian Kenny. Cet artiste protéiforme, basé à New York, proche de la communauté queer-LGBT, a déjà collaboré, entre autres, avec le créateur belge Walter Van Beirendonck. La capsule qu’il a conçue décline du prêt-à-porter masculin et féminin (tee-shirts, sweatshirts), des accessoires pour femme (foulards, sacs, bijoux), de la déco (coussins), de la papeterie et même des coques de téléphone. Ces articles seront mis en vente à partir de début novembre sur le site de la marque avant d’élargir leur diffusion.

Brian Kenny portant l'un des tee-shirts de la capsule - Grégoire Alexandre

Aujourd’hui, les collections de la Maison Christian Lacroix sont chapeautées par Sacha Walckhoff, son directeur artistique, tandis que la marque appartient toujours au groupe Falic. Depuis 2011, la société a commencé à déployer une première licence avec Designer’s Guild. Elle en gère désormais une vingtaine. « Elles s’articulent autour de trois grands axes : la mode masculine, l’accessoire féminin autour des foulards, de la maroquinerie, des bijoux et de la lunettes, et l’art de vivre, qui comprend des tissus d’ameublement, des papiers peints, des coussins, des tapis, de la moquette, les arts de la table, de la papeterie et des accessoires pour mobiles. Ces trois groupes sont très rentables », assure Nicolas Topiol, le PDG de la marque.

Avec ses licences, la Maison Christian Lacroix est distribuée dans le monde entier à travers plus de 5 500 points de vente, tous produits confondus. Le prêt-à-porter masculin, lui, est vendu dans une cinquantaine de points de vente en France et une centaine à l’international.

Le portefeuille de licences semble profiter à la marque, son chiffre d’affaires étant régulièrement en progression dans un contexte économique plutôt tendu. « Nous ne communiquons pas officiellement les chiffres. Cependant, notre chiffre d’affaires varie entre 160 et 180 millions d’euros en fonction de l’évolution des devises, » ajoute Nicolas Topiol.

Peu après le lancement de la collaboration avec Brian Kenny, la marque lancera son site marchand mondial afin de créer une synergie pour l’ensemble de l’offre produits.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - DiversArt de vivre - DiversBusinessCollection