La Redoute s’offre un défilé pour ancrer son image mode

Revendue par Kering en 2014 à ses deux dirigeants, Nathalie Balla et Eric Courteille, La Redoute a su prendre un virage mode, qu’elle souhaite intensifier encore la saison prochaine. Car la collection printemps-été 2018 est la première proposition style de Rosemary Rodriguez, la nouvelle directrice artistique, un poste nouvellement mis en valeur par l’entreprise nordiste.


Le défilé a eu lieu dans un hôtel particulier de Paris, près des Champs-Elysées. - FashionNetwork

Ce 30 novembre, La Redoute a ainsi organisé deux défilés, auxquels ont assisté journalistes de mode et influenceurs, dans les salons huppés d’un hôtel particulier parisien. De quoi souligner une empreinte mode qu’elle souhaite encore plus affirmée. Après avoir refondu sa plateforme de marques propres, unifiée sous la bannière La Redoute Collections, l'offre de prêt-à-porter féminin est pour la saison prochaine répartie en mini-lignes d’une trentaine de pièces chacune, délimitant une tendance : par exemple, « Kimono Drama » revisite ce vêtement nippon, quand « New tailoring » détourne les codes du costume formel.


Le lookbook printemps-été 2018, shooté par le photographe new-yorkais Phil Oh. - La Redoute

Un logo La Redoute à l’accent rétro est fièrement brandi sur certains modèles, tandis que d’autres pièces surprennent par leur audace, comme un combi-pantalon vert pomme, ou une robe aux manches volumineuses et tombantes. « Cette montée en style se fait sans dénaturer notre accessibilité prix qui fait partie de l’ADN de La Redoute », atteste Léna François, directrice du prêt-à-porter de La Redoute.

Le véadiste devenu spécialiste de l’e-commerce, en passe d’être acquis par le groupe Galeries Lafayette, poursuit également son programme de collaborations pointues : pour le printemps-été prochain, La Redoute a laissé carte blanche à Aalto, une maison de luxe finlandaise basée à Paris, qui propose là un streetwear enflammé. Une capsule a également été confiée à Flore Girard de Langlade, jeune diplômée de la Head (Haute Ecole d'Art et de Design de Genève) avec qui La Redoute a noué un partenariat cette année. La styliste française a imaginé cinq pièces au style plutôt brut, jouant sur la coupe et l’asymétrie, où la toile plissée se taille une place.


La capsule street d'Aalto, et le travail de la coupe de Flore Girard de Langlade. - La Redoute

L’an prochain, La Redoute mettra également sur pied un événement mode et RSE en partenariat avec Anti Fashion, le mouvement pour une mode responsable impulsé par Li Edelkoort et mené par Stéphanie Calvino. Le 24 mars prochain, une journée de réflexion sera organisée à Roubaix, tandis que des jeunes des quartiers alentours seront invités à upcycler des sweats et t-shirts invendus de La Redoute.

Cette volonté de clamer sa signature mode s’accompagne chez La Redoute d’ambitions côté retail, encouragées de plus par le rapprochement avec les Galeries Lafayette. Une boutique mêlant mode et maison ouvrira début décembre à Lyon, tandis que Nathalie Balla annonce à FashionNetwork avoir l’intention, à plus long terme, de déployer physiquement ce format mixte en France et en Europe, ainsi que des corners au sein de magasins Galeries Lafayette.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversBusinessCollection