Le Chemiseur lève 400 000 euros

Le Chemiseur, site Internet français de chemises sur-mesure, vient de franchir une étape en levant 400 000 euros. Soutenu par l’agence de conseil Perfomancia, le site a réussi à recueillir plus de la moitié de cette somme grâce à l’investissement de ses clients et de leurs proches. Depuis 2014, date de sa création, il avait étoffé sa base de clients en étant autofinancé.

Des chemises sur-mesure basées sur la coupe de la chemise préférée du client - DR

Ici, le client ne mesure ni sa longueur de bras ni son tour de taille, mais il s’attarde sur sa chemise préférée, quitte à ajouter ou à enlever quelques centimètres ici ou là afin d’obtenir la chemise parfaite. « Nous avons préféré partir de la chemise préférée du client plutôt que de sa morphologie. Certains aiment les coupes fittées, d’autres des coupes plus droites. Parfois, cette appréciation est subjective : une coupe prédéterminée peut plaire ou pas. Le fit est rarement perçu de la même façon par les clients. Partir de la chemise préférée est plus sûr, selon nous, et permet d’éviter ces questions d’appréciation », explique Jan Schutte, le fondateur du Chemiseur.

Le mode d’emploi est simple. Le client a le choix entre une quarantaine de tissus différents fabriqués en France (Emanuel Lang), en Italie (Albini, Canclini), en Allemagne (Wendler) ou en Grande-Bretagne (Thomas Mason), huit types de cols et d’autres finitions personnalisées telles que les initiales brodées. Une fois les mesures prises et envoyées, le client verra sa chemise arriver chez lui dans un délai de deux à trois semaines. Il sera alors en possession d’une Clé de coupe, notée dans son col, qui lui permettra de commander d’autres modèles sur la base de son fit préféré.

Le Chemiseur propose une quarantaine de tissus différents - DR

En 2016, le chiffre d’affaires du site a atteint 150 000 euros. Il devrait au moins doubler cette année, selon son fondateur. Avec la levée de fonds, il souhaite recruter un(e) modéliste et investir dans l’optimisation de son site e-commerce. « Même si on nous demande d’autres produits comme le pantalon ou l’ouverture d’une boutique physique, cela ne fait pas partie de nos priorités à court terme. Nous voulons consolider nos bases en améliorant, entre autres, la fidélisation, le packaging et devenir des spécialistes de la chemise sur-mesure en ligne », ajoute Jan Schutte. Le Chemiseur étudie aussi de futurs partenariats qui lui permettront de gagner en notoriété. Son objectif pour l’année prochaine est d’atteindre le million d’euros de chiffre d’affaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusinessInnovations