Le Palais Galliera expose le savoir-faire de Mariano Fortuny

Artiste aux multiples facettes né à Grenade, en Espagne, en 1871, Mariano Fortuny y Madrazo s'établit à Venise en 1888, ville à laquelle il restera lié jusqu'à sa mort, en 1949. Une trajectoire mise en lumière au Palais Galliera, à Paris, du 4 octobre prochain au 7 janvier 2018, avec l’exposition « Fortuny, un Espagnol à Venise ».


Robe Delphos de Mariano Fortuny - © L. Degrâces et P. Ladet / Galliera / Roger-Viollet

Peintre, graveur, sculpteur, photographe, architecte, scénographe, Mariano Fortuny a aussi laissé sa trace dans l’histoire de la mode en étant à la fois couturier et créateur de textile. Adepte de la fluidité et de la libération du corps, l’Espagnol s’est attaché à créer des pièces sans taille, aux lignes droites et au style intemporel.

Un parti pris notamment illustré avec la création de la robe Delphos en 1909 : une robe longue en soie plissée soulignant les formes du corps sans l’entraver et pouvant être rangée en boule dans une garde-robe sans perdre sa coupe et son maintien. Une révolution à l’époque.

Mariano Fortuny s’intéressait beaucoup au textile, à tel point qu’il a créé sa propre entreprise de fabrication de tissus. Le moyen pour lui de faire de nouvelles découvertes techniques, comme l’impression à base de poudres métalliques sur du velours de soie, et de dessiner ses propres motifs.  

L’exposition, qui vient clôturer la saison espagnole du Palais Galliera ouverte avec « Balenciaga, l’œuvre au noir », met en avant le savoir-faire et les inspirations de cet artiste originaire d'Andalousie, avec une centaine de pièces issues du fonds Galliera et du Musée du Costume (Museo del Traje) de Madrid.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTextileMode - DiversEvénements