Le Pitti Uomo dévoile une très belle affiche pour sa 93ème édition

« Nous vous proposons de venir au Pitti Uomo comme on se rend à un grand festival de cinéma », lance Agostino Poletto, le directeur général de Pitti Immagine, lors de la présentation de la prochaine session du salon de la mode masculine, dédiée aux collections pour l’automne-hiver 2018-19, en promettant un programme des plus alléchants.

Le Pitti Uomo 93 fait son cinéma - Pitti Immagine

Pour cette 93ème édition, qui se tiendra à Florence du 9 au 12 janvier prochains, les organisateurs ont en effet choisi le thème du cinéma. Chacune des 14 sections du salon sera aménagée, sous la direction artistique de Sergio Colantuoni, selon un genre cinématographique précis, du film noir à celui d’aventure ou d’action. Le Septième Art est aussi le fil conducteur, pour la promotion en images et via un film vidéo signé Senio Zapruder, de tous les rendez-vous organisés par Pitti Immagine cette saison.

En dehors des têtes d’affiche déjà annoncées ces dernières semaines, tels le show-événement pour les 200 ans de Brooks Brothers, les invités d’honneur Jun Takahashi d’Undercover et Takahiro Miyashita du label Takahiromiyashita The Soloist, ainsi que la marque italienne Malibu 1992, qui pour l’occasion va se rebaptiser M1992, mais aussi la proclamation des vainqueurs homme et femme du prix Woolmark, et le focus sur la Finlande, pays invité de cette édition, les organisateurs annoncent bien d’autres initiatives intéressantes, dont le tout premier défilé de Luca Magliano, vainqueur avec son label de menswear Magliano du concours Who’s On Next Uomo 2017.

Rançon du succès, le salon a reçu près de 600 nouvelles demandes de participation et affiche des chiffres en hausse, qui l’ont obligé à dégager de nouveaux espaces, avec un total de 1 230 marques contre 1 220 l’hiver dernier. Parmi elles, 541 proviennent de l’étranger (44 % du total) et 227 font leur début au Pitti Uomo ou effectuent leur grand retour tels Corneliani, Paul & Shark, Fratelli Rossetti, ou encore Pepe Jeans London, qui fêtera pour l’occasion ses 45 ans.


Le prochain salon masculin annonce un festival d'initiatives - Pitti Immagine

« C’est une saison très positive avec une forte présence internationale, beaucoup de recherche et de nombreux repérages auprès des nouveaux talents. Le Pitti est devenu un grand laboratoire où naissent de multiples collaborations », résume le patron de la manifestation, Raffaello Napoleone.

A l’instar du nouveau projet Athlovers, qui sera présenté dans le pavillon de la Polveriera. « Nous avons demandé à cinq marques d’avant-garde d’interpréter le filon de l’athleisure en faisant appel à un tisseur d’excellence, à savoir Reda, historique entreprise de Biella, le district piémontais de la laine », explique-t-il. Les cinq labels qui se sont prêtés au jeu en réalisant chacun une pièce spéciale avec le tisseur sont : 42.54 (Belgique), Aeance (Allemagne), Dyne (Etats-Unis), Gr1ps (Italie) et Isaora (Etats-Unis).

Au niveau des noms les plus connus, à noter la participation de Karl Lagerfeld ou encore de Birkenstock avec sa Box/pop-up store itinérant, tandis que le glamour sera au rendez-vous avec les inaugurations à Florence pendant le salon du Gucci Garden, offrant une boutique et un restaurant à l’enseigne de la griffe de luxe, ainsi que des boutiques de Moncler et d'Ermanno Scervino.

Cette saison, l’accent sera mis enfin sur l’Asie avec, au-delà des invités d’honneur japonais, un espace dédié aussi aux sept finalistes des Tokyo Fashion Award et, une fois de plus, une collaboration avec la mode coréenne à travers le projet Concept Korea. Autant dire un programme chargé pour les 36 000 visiteurs attendus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversSalons