Le Printemps de la Maison dévoile ses nouveaux atours

Après l’Homme, le Printemps a inauguré sa Maison. Une Maison pensée comme un appartement parisien : un triplex chic réparti sur trois plateaux de 1 000 mètres carrés pensé en collaboration avec Maison Sarah Lavoine. Ce nouveau Printemps de la Maison a ouvert ses portes le mardi 16 mai dans l’ancien bâtiment du Printemps de l’Homme. Il s’installe aux 2e, 3e et 4e étages tandis que le niveau 5 est consacré à l’enfant. Les trois autres niveaux de l’immeuble : le -1, le rez-de-chaussée et le 2e étage seront dédiés à la Beauté dès que les travaux et les mises en place seront terminés avec une ouverture annoncée pour le 19 juillet.

Au niveau 2, le séjour contemporain - Le Printemps

En janvier, le grand magasin avait inauguré un nouvel espace pour l’Homme sur 10 000 mètres carrés au 64, boulevard Haussmann, dans l’ancien bâtiment de la Beauté, de la Maison et de l’Enfant. Comme pour l’espace Homme, tout a été « cassé » au sein du bâtiment afin de repartir de zéro (en dehors de la structure) pour accueillir au mieux cette nouvelle Maison. L’esprit des lieux reprend des codes chers aux appartements haussmanniens : parquet à chevrons « pointe de Hongrie » en chêne, porte vitrée à carreaux biseautés, étagères et autres murs à moulures. Pour la première fois, ce bâtiment laisse pénétrer la lumière naturelle. Un élément qui apporte une véritable valeur ajoutée à cet espace.

Au 2eme étage, le séjour contemporain propose un « nouvel art de vivre et de recevoir ». Une partie des murs reprend le bleu pétrole, signature de la créatrice Sarah Lavoine. Au fil de l’allée centrale, semblable à un couloir d’appartement, de longues tables accueillent des objets. Les luminaires se déploient sur des étagères en laiton dans un espace de 89 mètres carrés où se côtoient, entre autres, Artemide, Flos, Muuto, Petite Friture, Pop Corn et Tom Dixon. Des miroirs biseautés reflètent encore davantage la lumière naturelle alors que le chêne clair donne le ton sur l’ensemble de l’espace. A tel point qu’un geste a même été demandé à des marques traditionnelles attachées à un mobilier en bois sombre pour intégrer des éléments en bois clair.  Dans ce séjour, on trouve notamment Baccarat, Hermès, Lalique, Cinna, Bo Concept ou Silvera. Enfin, l’Atelier permettra de recevoir dans un salon privé de 24 mètres carrés des clients désireux d’être conseillés par un personal shopper qui les aidera à repenser leur déco en partie ou en totalité.

Au niveau 3, la cuisine, de A à Z - Manuel Bougot

Le 3ème étage, lui, tourne autour d’une cuisine conviviale : « un espace quotidien, joyeux et gourmand ». Ici, le cuivre est à l’honneur, en référence à la haute gastronomie, tout comme certains éléments du mobilier qui rappellent un îlot central ou un billot. Rien n’est oublié dans l’univers de la cuisine : de la préparation à la cuisson en passant le petit-déjeuner, la coutellerie, l’œnologie et l’office. La table fait la part belle à la vaisselle, à divers objets de déco et à une « Librairie Gourmande ». Si le « made in France » et les fournisseurs locaux sont mis en avant, l’enseigne met également de plus en plus en lumière sa marque propre. En parallèle, House Doctor, Itala, Gien, Le Creuset, Mauviel, Lene Bjerre ou encore Maison Sarah Lavoine font partie de la sélection de marques de cet étage. La Table Quotidienne présente sur 77 mètres carrés une sélection multimarques privilégiant des objets du quotidien : des verres aux assiettes en passant par des théières (Nkuku, Baolgi, Les Gambettes, La Carafe, Saravane, etc.). Cette Table offrira des animations où l’on verra se concocter des recettes de saison. Les couteaux disposent aussi de leur espace propre sur 45 mètres carrés : de quoi accompagner le retour en grâce de cet objet incontournable. Quant aux amateurs de café, de thé et de chocolat, ils trouveront aussi de quoi s’approvisionner auprès de maisons de renom. En attendant l’ouverture de l’espace Food en janvier prochain réparti sur les trois derniers niveaux du 64, boulevard Haussmann (au-dessus de l’Homme).

Au niveau 4, la chambre, espace plus intime - Manuel Bougot

Enfin, au niveau 4, c’est la chambre qui se veut le reflet « d’un univers intime, cocon de douceur et de sérénité ». Chaque corner est pensé comme une chambre, avec un lit mettant en scène l’univers de la marque. Des aplats de vert, entre l’amande et le céladon, s’associent au laiton (élément récurent). Frette, Descamps, Turpault, Kenzo, Olivier Desforges et Compagnie de Provence font partie des griffes retenues pour cet univers.

Sur les cinquante nouvelles marques diffusées dans ce Printemps de la Maison revu et corrigé, les deux tiers le sont en exclusivité. Pour Karen Vernet, directrice des marchés mode homme, marques propres, maison, mariage et voyages : « Nous mettons aussi l’accent sur les produits de notre marque propre, créés par notre bureau de style en interne. Nous avions déjà du linge de lit et nous développons désormais la vaisselle. Par ailleurs, il est essentiel de rappeler que nous avons voulu créer un espace beau et marchand, or c’est loin d’être simple à réaliser. Dans les faits, c’est souvent beau ou marchand, les deux sont difficiles à associer. C’est que nous sommes parvenus à faire. Cela va nous permettre de répondre aux besoins très variés de notre clientèle. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

DécorationArt de la tableLuxe - DiversDistribution