Le Prix LVMH dévoile ses huit finalistes

Dernière ligne droite pour le Prix LVMH 2016. La troisième édition du concours de créateurs organisé par le groupe de luxe vient d'annoncer le nom de ses huit finalistes après les deux premières phases de sélection, dont la dernière en date, les 2 et 3 mars, a permis de départager 23 demi-finalistes.

Les huit finalistes du Prix LVMH 2016 - lvmhprize.com

Les huit designers restés en lice reflètent la jeune création dans toute sa diversité à l'échelle mondiale, puisqu’ils sont quatre Européens défilant entre Paris et Londres, trois Nord-Américains défilant à New York et un Japonais. Ce dernier, Hiromichi Ochiai, designer de Facetasm, tête de file de la nouvelle vague de créateurs japonais, défile habituellement à Tokyo.

« Avec trois créateurs basés à Paris dans les huit finalistes, cette liste reflète la vitalité de la scène française et l'attractivité de la capitale pour les créateurs étrangers. Parmi eux, Koché avait déjà été demi-finaliste l'année dernière. Je me réjouis aussi qu'un créateur japonais rejoigne ce niveau de la compétition pour la première fois », commente dans un communiqué Delphine Arnault, à l’initiative du LVMH Prize.

En plus de Koché, la ligne de streetwear couture de Christelle Kocher, qui défile depuis septembre dernier à Paris, les autres labels parisiens sélectionnés sont celui de la ligne féminine Aalto, du Finlandais Tuomas Merikoski, mêlant approche nordique et savoir-faire français, qui défile lui aussi dans la capitale depuis deux saisons, et la marque féminine et masculine Y/Project, du créateur belge Glenn Martens, qui se distingue pour ses vêtements élégants un brin underground.

Dernière à représenter l’Europe, la jeune Londonienne Grace Wales Bonner. D’origine jamaïcaine par son père, elle met en avant dans ses créations la culture africaine et questionne la condition noire dans la société. Diplômée de la Saint Martins School, elle a obtenu récemment le prix du meilleur designer femme et menswear aux British Fashion Awards, dans la catégorie talents émergents. Le défilé de sa ligne, Wales Bonner, est très couru à Londres.

Les huit labels en lice pour le LVMH Prize - lvmhprize.com

De l’autre côté de l’océan, trois finalistes proviennent du continent américain. Tout d’abord le Texan Brandon Maxwell, connu pour être le styliste de Lady Gaga et avoir été l’ancien bras droit de Nicola Formichetti. Il a lancé sa ligne de prêt-à-porter de luxe féminin en 2015 à New York.

Le deuxième, Matthew Williams, est né à Chicago. Ce trentenaire provient de l’univers clubbing et le revendique totalement, tout comme son inspiration californienne, où il a grandi avant de s'installer à New York pour lancer sa marque à l’esprit streetwear-chic, Alyx.
 
Le troisième label est canadien. Basé à Toronto, Vejas Kruszewski est originaire de Montréal et défile à New York avec sa marque mixte, Vejas, qui joue sur le mélange des genres. Ses créations sont vendues de New York à Tokyo en passant par Los Angeles.
 
Ces huit jeunes talents rencontreront le jury une dernière fois le 16 juin prochain. Le vainqueur, qui sera désigné le jour même, remportera notamment une dotation de 300 000 euros.

Trois jeunes diplômés des écoles de mode recevront quant à eux 10 000 euros et pourront rejoindre le studio d'une des marques de LVMH. Un prix toujours ouvert à candidature jusqu'au 15 mai.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversCréation