Le gouvernement ouvert à un moratoire sur les centres commerciaux de périphérie ?

Le gouvernement étudie la possibilité d'un moratoire sur l'ouverture de nouveaux centres commerciaux à la périphérie des villes en donnant aux élus locaux un droit de veto sur certains projets, selon le quotidien Le Figaro.

Wave Actisud, dans la périphérie de Metz - La Compagnie de Phalsbourg

« S'il reste prudent sur le sujet, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, n'exclut pas cette possibilité dans quelques cas précis », écrit le journal, dans un article publié jeudi soir sur son site Internet.

« On va étudier si, à l'échelle locale, des agglomérations pourraient décréter un moratoire sur l'ouverture de centres commerciaux », déclare Jacques Mézard, cité par Le Figaro.

Le ministre réfléchit parallèlement à des mesures positives pour les petits commerçants de centre-ville. « On regarde toutes les pistes, y compris fiscales, qui pourraient faciliter l'installation et le maintien des commerces en centre-ville », dit-il.

Selon Le Figaro, la réflexion est menée dans le cadre du plan sur la revitalisation des villes moyennes que le ministre doit présenter en décembre ou en janvier.

La vacance commerciale dans les centres des villes de plus de 25.000 habitants atteignait 11,3 % en 2016, indique le quotidien, et elle a augmenté d'un point chaque année depuis 2010.

Lire nos entretiens sur le sujet avec le député LREM Patrick Vignal, président de l'association d'élus Centre-Ville en Mouvement ("Une majorité de centres-villes sont devenus des mouroirs"), et Gontran Thüring, délégué général du Conseil National des Centres Commerciaux ("Dans cinq ans, il sera trop tard pour certaines villes").

© Thomson Reuters 2017 All rights reserved.

Mode - DiversDistribution