Le groupe Estée Lauder n’est "pas à vendre"

« Le groupe Estée Lauder n’est pas à vendre », ont indiqué Fabrizio Freda et William P. Lauder ce dimanche dans une note interne que s’est procurée le Wall Street Journal. Le PDG et le président du conseil d'administration du groupe américain de cosmétique mettent ainsi fin aux rumeurs et spéculations sur d’éventuelles offres d’achat émanant notamment du Français L’Oréal et du Néerlandais Unilever.


Visuel M.A.C une des marques de maquillage du groupe Estée Lauder - MAC Cosmetics

En effet, dans son édition du week-end, le Times indiquait au conditionnel qu’Estée Lauder avait mandaté Goldman Sachs et Evercore afin d’évaluer différentes options.Le journal britannique indiquait également que des discussions avec le groupe L’Oréal auraient progressé jusqu'à la phase du prix de 122,8 dollars par action, valorisant ainsi Estée Lauder à 45 milliards de dollars, soit quatre fois son chiffre d’affaires.
 
Fabrizio Freda et William P. Lauder rappellent donc que « la famille Lauder (qui détient environ 40 % des parts du groupe, ndlr) et notre conseil d'administration mettent un point d’honneur à rester indépendants ». « Notre société est forte et nous avons une excellente perspective d'avenir. »
 
En effet, sur son dernier exercice, le groupe propriétaire de  M.A.C., Smashbox, Becca, La Mer, Too Faced ou encore Bobbi Brown a réalisé des ventes à 11,82 milliards de dollars (10 milliards d’euros), en augmentation de 5 % par rapport à l’exercice précédent, enregistrant ainsi une croissance de deux points supérieure à la moyenne du secteur alors qu'en mai 2016, Estée Lauder annonçait un plan de restructuration prévoyant 1 200 suppressions de postes. Sur son exercice 2018, le groupe table désormais sur une croissance comprise en 8 % et 9 %.
 
De telles rumeurs de rachat ne sont cependant pas étonnantes. Depuis quelques années, les rachats de marques par les grands groupes se succèdent, créant un environnement fortement concurrentiel. Estée Lauder a pour sa part récemment acquis Becca, Too Faced et en juin dernier Deciem, regroupant ainsi des marques à l'identité forte, très appréciées des « milennials » et, donc, suscitant les convoitises.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesCoiffureBusiness