Les Editions de la Martinière se penchent sur Azzaro, Gabrielle Chanel et le Wax

Les Editions de la Martinière poursuivent leur rentrée littéraire avec plusieurs ouvrages consacrés à la mode et au textile. La maison d'édition propose un recueil d'accessoires dénichés aux quatre coins du monde, un ouvrage dédié au Wax, une rétrospective du style Azzaro et un livre sur les inspirations littéraires de Gabrielle Chanel.

De la tête aux pieds

Véritable collectionneuse et fondatrice de la marque A la Bonne Renommée, Catherine Legrand a développé une réelle passion pour les différents textiles et costumes rencontrés sur tous les continents. La styliste en a fait plusieurs livres dont Textiles et Vêtements du Monde, Carnet d’inspirations et Indigo, dédié aux techniques de teinture dans plusieurs pays. La styliste s'est penchée cette fois sur les sacs, chapeaux et chaussures.

De la tête aux pieds, disponible au prix de 35 euros, dévoile au fil des 240 pages, un tour du monde de 300 accessoires, en passant par la Chine, la Finlande, le Pérou, le Japon ou encore Madagascar, mis en scène par la photographe Sophie Tramier.



Couverture du 4ème ouvrage de Catherine Legrand - Editions de La Martinière

 Wax and Co

Anne Grosfilley, anthropologue spécialisée dans le textile et la mode en Afrique, propose une anthologie du célèbre tissu africain qui a fait son grand retour sur les podiums et dans les boutiques depuis plusieurs saisons. De la naissance du wax au milieu du XIXe siècle à sa démocratisation et popularisation, l'auteure revient sur cette histoire avec la volonté de mettre en avant les liens complexes qui unissent le continent africain et le reste du monde.

Le livre, imagé au fur et à mesure des 264 pages des différents tissus de la collection de l'auteure et déjà disponible au prix de 35 euros, sera présenté par Anne Grosfilley le 9 novembre à la librairie-boutique du musée du Quai Branly-Jacques Chirac.


Couverture de Wax and Co par l'anthropologue Anne Grosfilley

Azzaro, cinquante ans d'éclat

Le livre de Serge Gleizes s'attarde sur la construction des silhouettes féminines par le couturier Loris Azzaro depuis la création de son entreprise en 1967. L'auteur, journaliste et consultant spécialisé en décoration, détaille les broderies, le drapé et le lamé qui ont fait la renommée du couturier.

Il revient aussi sur sa pièce maîtresse : la robe fourreau, portée par de nombreuses célébrités dont Sophia Loren et Nathalie Portman. Une rétrospective de près de 200 pages consacrée à la maison Azzaro et à son fondateur anticonformiste décédé en 2003, vendue au prix de 50 euros.


Couverture de l'ouvrage de Serge Gleizes

Chanel, La femme qui lit


L'auteur et fondateur du musée d'art contemporain de Bordeaux, Jean-Louis Froment, connaît bien la maison. Il a été à l'origine de la collection d'expositions Culture Chanel. Par analogies, grâce aux bijoux, parfums, peintures, créations, photographies et dessins de Gabrielle Chanel, l'auteur voulait révéler le style et la personnalité de la couturière.

En collaboration avec la maison, l'auteur en a fait un ouvrage de près de 400 pages, répertoriant aussi les oeuvres littéraires qui ont nourri les créations de Gabrielle Chanel, surnommée Coco Chanel. Le livre est disponible au prix de 150 euros.


Couverture du livre La Femme qui lit aux Editions de la Martinière

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresLuxe - AccessoiresLuxe - DiversParfumsMédias