Les Global Change Awards récompensent cinq technologies de mode durable

Début mars, la H&M Foundation avait sélectionné cinq concepts de mode durable pour participer à la troisième édition des Global Change Awards. Elle a laissé la tâche de diviser le million d'euros de dotation au vote du public. Et c'est l'entreprise Crop-A-Porter qui a notamment retenu l'attention des votants.

Les cinq lauréats du concours prenant un selfie avec Karl-Johan Persson, CEO du groupe H&M - Global Change Award

L'entreprise utilise les restes de cultures de graines de lin, de chanvre, de canne à sucre, de banane et d'ananas et les transforme en bio-fibres pour concevoir des textiles, a reçu le prix de 300 000 euros (sur un million), suite au vote du public. Imaginé par les Américains Yitzac Goldstein, Geof Kime et Isaac Nichelson, ce concept se fonde sur un système fermé appelé « Agraloop ».

« Nous cherchons à aider notre industrie à commencer à se défaire du coton en tant que ressource de fibres naturelles la plus utilisée au monde », a noté Isaac Nichelson dans un communiqué. « Ayant remporté le Global Change Award, nous pouvons commencer à libérer une énorme valeur pour l'industrie des textiles et de la mode. »

L'initiative suédoise de recyclage « The Regenerator » a également tiré son épingle du jeu. Elle  recourt à des produits écologiques pour séparer et régénérer le coton et le polyester pour créer de nouvelles fibres textiles réutilisables. Cette idée lui a valu la somme de 250 000 euros.

Les trois autres lauréats remportent chacun 150 000 euros pour développer leurs projets. Un trio composé du concept Algalife, de l'israélien Algae Apparel, qui transforme les algues en bio-fibres et teinture eco-friendly ; du fil soluble  Resortics conçu par le belge Smart Stitch pour faciliter la recyclage ; et des vêtements sur-mesure MycoTex, fabriqués à base de racines de champignons par le néerlandais Smart Stitch. 

Les cinq entreprises lauréates auront par ailleurs accès à un programme d'aide d'une année fourni par la H&M Foundation, Accenture et le KTH Royal Institute of Technology de Stockholm, qui leur proposera du conseil et des contacts pour que ces projets s'inscrivent dans la durée dans l'industrie de la mode.

Avec Relaxnews

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileIndustrieInnovations