Les lunettes Montblanc quittent Marcolin pour Kering Eyewear

Kering Eyewear vient de signer une nouvelle licence avec le groupe de luxe Richemont. Le géant suisse, qui avait annoncé sa prise de participation à hauteur de 30 % en mars 2017 dans la filiale de Kering localisée à Padoue, en Italie du Nord, a choisi de lui confier les lunettes estampillées Montblanc.
 
La villa Zaguri, siège de Kering Eyewear à Padoue - Albrecht Fuchs

Avec ce contrat, qui couvre le développement, la production et la distribution mondiale de lunettes de vue et des solaires Montblanc, la marque du groupe Richemont met fin à un partenariat de 17 ans avec Marcolin.
 
« Le but (de cette collaboration) est de repousser les frontières du design et penser à des manières innovantes de développer la lunette pour coller aux très performants urbains nomades et aventuriers millennials qui se reconnaissent dans l’ethos Montblanc et les valeurs de la marque », explique par voie de communiqué Nicolas Baretzki, PDG de la griffe. De son côté, Roberto Vedovotto, président de Kering Eyewear déclare : « Nous sommes très fiers d’annoncer ce nouveau partenariat qui renforce notre relation avec notre actionnaire Richemont ».
 
La première collection sera lancée en janvier prochain pour le printemps-été 2019, et sera dévoilée dès la rentrée au cours du salon international des professionnels de l’optique et de la lunetterie (SILMO) qui se tiendra du 28 septembre au 1er octobre 2018 au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte.
 
Ce partenariat entre Kering Eyewear et Richemont fait suite à ceux de Cartier en mars 2017 et Alaïa en février 2018. Avec des marques comme Chloé et Van Cleef & Arpels dans le giron du suisse, la liste des licences entre les deux sociétés n’est peut-être pas encore bouclée.
 
Sur son exercice 2017/18, clos le 31 mars dernier, Richemont a enregistré un chiffre d’affaires de près de 10,98 milliards d’euros, en augmentation de 3 % sur un an. De son côté, Kering Eyewear, la filiale de Kering qui distribue les 17 licences du groupe dans une centaine de pays, a généré 352 millions d’euros de ventes en 2017.
 
Le groupe dirigé par François-Henri Pinault note par ailleurs dans son dernier rapport annuel que le segment de la lunette pèse aujourd’hui 5 % du marché des produits de luxe. Il a ainsi représenté 12 milliards d’euros en 2017, en progression de 4 % par rapport à l’année précédente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - AccessoiresIndustrieBusiness