Levi's poursuit sur le chemin de la croissance au deuxième trimestre

Levi Strauss Co a annoncé mardi que ses recettes avaient continué à progresser au deuxième trimestre, bondissant de 17 %. La marque américaine emblématique a également précisé que son bénéfice net avait quadruplé au cours du trimestre qui a pris fin le 27 mai dernier et qu'elle avait par conséquent relevé ses objectifs annuels, malgré les rumeurs venues d'Europe - l'Union européenne envisageant un nouveau prélèvement fiscal sur les articles en denim américains.


Levi Strauss Co

L'entreprise basée à San Francisco a enregistré une croissance de ses recettes à deux chiffres pour le troisième trimestre consécutif « grâce à l'exécution rigoureuse de nos stratégies et à la diversification de notre portefeuille », explique Chip Bergh, PDG de Levi's, dans un communiqué de presse. « Ces résultats sont meilleurs que pour le reste du secteur : ils ont même dépassé nos propres attentes. D'ailleurs, nous avons décidé d'élever nos objectifs annuels », a-t-il ajouté, mardi en fin d'après-midi.

Les recettes nettes de Levi Strauss ont progressé de 17 % au cours du trimestre, grâce à une croissance généralisée de sa marque Levi's sur tous ses marchés, à travers tous ses circuits de distribution. En Amérique, la croissance a été de 11 % - mais le bénéfice net a chuté de 5 % aux États-Unis, en raison d'une augmentation de la surface de vente au détail et de frais de publicité, selon l'entreprise.

À l'international, Levi's a très bien marché : l'Europe et l'Asie ont enregistré des progressions respectives de 19 % et 9 %, en excluant l'impact négatif de la fluctuation des taux de change.

En termes de circuits de distribution, les recettes générées par la vente directe au consommateur ont augmenté de 19 % grâce à de bonnes performances de vente et à l'expansion de son réseau de vente au détail, ainsi qu'à la croissance de son canal e-commerce.

Les recettes générées par la vente en gros ont progressé de 14 % grâce à de bons résultats sur tous ses marchés.

Le bénéfice net a augmenté de 59 millions de dollars (environ 50 millions d'euros), « reflétant principalement des économies sur les contrats de couverture de l'entreprise au deuxième trimestre 2018 et une charge sur le refinancement de dettes au deuxième trimestre 2017 ». Le bénéfice ajusté avant intérêts et impôts a augmenté de 15 % grâce à la croissance des recettes et des marges brutes, tandis que le résultat opérationnel a bondi de 22 %, pour atteindre 77 millions de dollars (environ 66 millions d'euros).

La marque Levi's exploitait 53 magasins en propre de plus à la fin du deuxième trimestre par rapport à l'année précédente. 

L'impressionnante performance trimestrielle de Levi's ne doit pas faire oublier que l'Union européenne a l'intention de lever une nouvelle taxe de 25 % sur certains produits importés des États-Unis, dont les jeans, T-shirts, shorts masculins et féminins, ainsi qu'une sélection d'articles d'équipement sportif, afin de répondre aux nouveaux droits de douane récemment décrétés par l'administration Trump.

La décision européenne pourrait avoir un impact particulièrement négatif sur les fabricants textiles basés en Californie, un véritable carrefour de la production de denim, où Levi's a d'ailleurs son quartier général. Selon le ministère américain du Commerce, l'an dernier, les États-Unis ont exporté pour 583 millions d'euros de vêtements vers l'Union européenne, soit un peu moins que les 608 millions d'euros exportés en 2014.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDenimBusiness