Livraison collaborative : le nantais Shopopop lève 500 000 euros

Lancée en 2016 pour permettre à des clients de se faire livrer leurs achats par des particuliers, la start-up Shopopop annonce avoir levé 500 000 euros auprès des business angels Bamboo et Pick & Pack, mais aussi du fonds régional Pays de Loire Participations, géré par Siparex, ainsi que via des partenaires bancaires.

Shopopop 2016

L’entreprise officie pour l’heure à Nantes, Lyon, Rennes, Saint-Nazaire et Angers, où elle collabore avec des grandes et moyennes surfaces telles que E. Leclerc, Super U, Intermarché, Auchan et Cora. Les fonds levés vont permettre à l’activité d’être dupliquée dans les prochaines semaines à Bordeaux, tandis que des pôles régionaux comme Marseille, Lille, Strasbourg ou même Paris sont cités parmi les prochaines villes visées.

Vidéo de présentation du concept Shopopop

La plateforme compte à ce jour 12 000 utilisateurs inscrits, et un taux de satisfaction de 4,7/5. L’objectif est de délivrer les enseignes de GMS des coûts liés à la livraison via un réseau de livreurs particuliers. Ces « shoppers » gagneraient entre 5 et 50 euros par livraison, ces dernières étant assurées par Axa jusqu’à hauteur de 2 000 euros. Un « Uber de la livraison » qui entend également étendre son activité auprès des commerces de proximité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

BusinessInnovations