London Fashion Week : entre nouvelle adresse, talents émergents et visages connus

A Londres, la Fashion Week proposera à partir de vendredi 17 février cinq jours de défilés, alors même que le monde de la mode traverse une période d'incertitude sans précédent. Sans surprise donc, il faut s'attendre à des changements, mais aussi à une certaine continuité.

JW Anderson est l'une des griffes les plus en vue dans la capitale anglaise - © PixelFormula

Le changement le plus évident est le choix d'un nouveau quartier général pour l'organisation de l'événement. Les défilés et présentations se sont ainsi trouvés un site d'accueil permanent aux Store Studios sur The Strand, laissant dans leur sillage le Car Park de Brewer Street. Parmi les nouveautés, on remarquera aussi l'espace Topshop à Tate Modern Tanks, où de grandes griffes comme Mary Katrantzou et House of Holland défileront.

Mais malgré ces nouveaux sites et la persistance de la tendance en faveur des shows mixtes, dits « co-ed », et du format see now, buy now, c'est la continuité qui prévaut avec force, la majorité des labels s'en tenant toujours à une approche traditionnelle, avec des défilés ne mélangeant pas les sexes et la forte résistance de l'habituelle formule du see now, buy later.

La Fashion Week accueillera 51 défilés et 32 présentations sur cinq jours. Un événement d'importance pour la mode aussi bien au Royaume-Uni qu'à l'étranger, illustré par le fait qu'exactement la moitié des créateurs participant à la manifestation est née en dehors du pays.

La griffe qui bénéficie incontestablement du plus fort attrait sur les marchés internationaux et qui peut être considérée comme la plus en vue de cette semaine de la mode londonienne est Burberry. A l'avant-garde des tendances de co-ed et de l'achat immédiat, la célèbre maison revient pour une deuxième saison sous le même format mixte.

Si Burberry fait sans aucun doute les gros titres, que devra-t-on attendre du show de lundi soir ? Une collection peut-être moins directionnelle par rapport à la traditionnelle collection saisonnière, avec en revanche une trame commerciale forte et un côté sculptural, influencé par sa nouvelle collaboration avec la Fondation Henry Moore.

Un aperçu de la collection Burberry - Image: Burberry

Parmi les noms qui devraient aussi attirer l'attention – notamment pour ceux qui sont intéressés par le marché du vêtement de soirée -, à noter la présence de Roland Mouret, qui retourne à Londres pour fêter, dimanche, le 20e anniversaire de sa marque. Le même jour, il sera possible d'admirer une autre vedette de la Fashion Week, Preen by Thornton Bregazzi, qui présentera son offre pour l'automne-hiver 2017-18. En fait, dimanche sera la journée des grands noms, avec MM6 Maison Margiela, qui pourrait réserver quelques surprises, et Johnny Coca, qui en ce moment réinvente Mulberry.

Il faudra aussi garder un œil sur le retour d'Hussein Chalayan, qui a dans le passé été l'une des plus grandes attractions de la Fashion Week de Londres et qui défilera samedi. Samedi encore, on pourra découvrir les dernières créations de Julien MacDonald, avec une collection en co-ed, Ports 1961, transfuge de Milan, et JW Anderson.

Samedi soir, ce sera le tour de Versus, le label de Versace, de prendre possession du podium. Il s'agira de la toute dernière d'une série de collections puissantes, qui devrait générer un grand intérêt, car actuellement tout ce qui touche à Versace fait les gros titres de la presse de mode – et les amateurs de rumeurs observeront le public avec attention, au cas où Riccardo Tisci ferait une apparition... le designer, qui vient de quitter Givenchy, étant pressenti pour rejoindre la maison milanaise.

Londres est incontestablement une source importante de talents nouveaux et les 120 créateurs programmés aux Store Studios sont là pour le prouver.

L'événement fera connaître au public aussi des nouveaux noms, comme Molly Goddard, issue du projet NewGen du British Fashion Council. La collection de cette étoile montante est une des plus attendues cette saison et tous les regards se porteront donc vers l'espace Topshop ce samedi.

Molly Goddard fera l'objet d'une attention particulière cette saison - Image: Topshop.com

Pour sa part, Simone Rocha – récipiendaire du prix de la créatrice de mode féminine aux Fashion Awards – défilera samedi soir, alors que le label gagnant du prix Woolmark 2016, Teatum Jones, du duo Catherine Teatum et Rob Jones, fera vendredi l'ouverture de l'événement. Enfin, Sohia Webster – gagnante du Fashion Fund en 2016 – présentera lundi ses dernières créations de sacs et chaussures.

Le même jour, Osman et Huishan Zhang montreront leurs collections, ainsi que Shrimps, alors que Toogood sera visible en co-ed le mardi.

Un autre aspect essentiel de la manifestation est son accessibilité. Des écrans seront ainsi installés à Birmingham, Glasgow, Leeds, Liverpool, Londres, Manchester et Newcastle pour retransmettre les moments forts des défilés et tous les shows du programme seront retransmis en direct sur le site londonfashionweek.com et sur Facebook.

Les collections en see now, buy now rapprocheront aussi la Semaine de la mode des consommateurs, à commencer par la marque Topshop et son label Unique. River Land, pour sa part, parrainera vendredi le BFC Fashion Film au Serpentine, où Margot Bowman et Mother of Pearl présenteront leurs films.

Après la fin de la manifestation, les consommateurs pourront aussi admirer le travail de Molly Goddard à la NOW Gallery, avec une exposition interactive de ses créations en tulle, où les visiteurs auront la possibilité d'ajouter aux robes leurs propres broderies.

Et le 23 février, la manifestation sera suivie par le « London Fashion Week Festival », qui prolongera la Semaine de la mode en encourageant au passage les visiteurs à ouvrir leur bourse. Auparavant dénommée London Fashion Weekend, cet événement accessible à tous permet au consommateur de respirer un peu de l'atmosphère de la Fashion Week à travers des shows, des débats sur la mode, des présentations de tendances et des pop-up stores de créateurs où faire son shopping.

Gardez un œil sur les défilés de Huishan Zhang, Mother of Pearl et Teatum Jones,  et en général sur les 150 griffes britanniques et internationales qui participent à la manifestation.



Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresLuxe - DiversDéfilés