Loreak Mendian fait sa révolution et fait place à Loreak

Lancée dans les années 1990 à la croisée des univers surf et streetwear, la marque basque Loreak Mendian a déjà connu plusieurs vies. Elle en entame une nouvelle en cette fin 2017, avec le lancement cet automne d'une nouvelle identité, d'un nouveau style et d'un nouveau concept. Un virage assez net pour la griffe qui se positionne désormais sur un sportswear chic et graphique, aux silhouettes nettes et tranchantes.

Campagne homme automne-hiver 17 - Loreak
« Notre volonté est de nous démarquer de ce qui se fait sur le marché », affirme Yannick Urquijo, directeur commercial de Loreak. « Compte tenu de notre taille, on ne peut pas rivaliser avec les marques les plus établies. On continuait à progresser, mais on pense qu'en renouant clairement avec le sportswear, on pourra aller plus vite », ajoute-t-il.

La griffe avait en effet petit à petit glissé vers un prêt-à-porter casual peu distinctif sur le segment milieu de gamme, elle veut aujourd'hui s'affirmer et prendre le train de la tendance sportswear actuelle. Tout en restant accessible, puisque la griffe affirme que le prix des pièces reste assez identique (compter par exemple entre 110 et 120 euros pour une robe ou un pull).

Pour marquer une image plus premium, elle s'autorise en revanche de nouvelles pièces fortes, plus travaillées, au look impeccable et aux finitions très précises, comme des pièces à manches enduites, trenchs ou parkas, aux coloris intemporels kaki ou marine. Les accessoires viennent également confirmer cette nouvelle tendance, se faisant très sportifs, comme les chaussures en néoprène. Une nouvelle approche qui nécessitait naturellement de faire entrer une nouvelle responsable du bureau de style, qui préfère néanmoins rester discrète.

Campagne femme automne-hiver 17 - Loreak

La refonte globale de l'identité de marque est d'ores et déjà visible sur la vitrine en ligne pour le lancement de la collection automne et elle le sera également bientôt dans les points de vente physiques. Un nouveau concept a ainsi été pensé et sera présenté d'abord dans le fief de la marque, San Sebastian, à la fin du mois. Le magasin historique en Pays basque espagnol deviendra exclusivement réservé à l'homme, tandis qu'une nouvelle adresse ouvrira non loin pour la femme.

Le nouveau concept est également présenté sur le nouveau corner en grand magasin parisien de la marque. Etant donné son virage, Loreak a ainsi intégré les Galeries Lafayette Haussmann. Petit à petit, le nouvel aménagement sera également implémenté sur l'ensemble de la douzaine de boutiques monomarques, dont cinq en France.

Avec sa nouvelle orientation, Loreak compte consolider sa présence européenne, mais nourrit également de nouvelles ambitions internationales. « Il y a par exemple un attrait immédiat des acheteurs américains », témoigne Yannick Urquijo sur le salon Who's Next. « Pour certains détaillants évidemment, le changement est trop fort, mais d'autres y voient un vrai rafraîchissement, nous avons réussi à les surprendre », estime le directeur commercial. « En revanche, de nouveaux comptes adhèrent à notre repositionnement, y compris des profils inédits pour nous, très pointus », ajoute-t-il.

Loreak nouvelle version peut ainsi s'appuyer sur 300 revendeurs multimarques environ. Un nombre que la griffe compte faire grandir en investissant plus fort que par le passé, notamment en se présentant sur de nouveaux salons internationaux la saison prochaine, citant tout à la fois le Pitti, Jacket Required, Modefabriek et toujours le Seek et Who's Next.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusinessCollection