Louis Vuitton lance une nouvelle ligne d’objets à Milan

Une fois de plus, Louis Vuitton a investi le fastueux Palazzo Bocconi sur le Corso Venezia, promettant d’être l’un des rendez-vous les plus courus du Salon du Meuble, qui se tient jusqu’au 22 avril à Milan. Le maroquinier parisien ne décevra pas les visiteurs avec toutes sortes de nouveautés. Au-delà de sa collection d’« Objets Nomades » à l'esprit voyageur, lancée en 2011 en collaboration avec de grands designers, il lance en effet à cette occasion une nouvelle ligne d’objets de décoration « innovante, créative, élégante et poétique » : « les petits Nomades ».


Les fleurs origami de l'AtelierOï pour la nouvelle collection des Petits Nomades de Louis Vuitton - FashionNetwork ph DM

Ces Petits Nomades ont été pensés par certains des designers qui accompagnent déjà depuis quelques années le projet. Dans les salles sombres du palais milanais décorées par une multitude de fleurs origami en cuir, imaginées par L’Atelier Oï en s’inspirant de la fleur de lys, symbole de la maison, les objets se dévoilent sous un halo de lumière. Les vases en verre et cuir ainsi que des coussins en cuir sont dessinés également par le même trio suisse. Les frères Humberto et Fernando Campana signent un vase en cuir, Patricia Urquiola une corbeille également en cuir.

Parmi les nouveautés de la collection Objets Nomades, qui accueille cette année un nouveau designer en la personne de Hong Kong André Fu, le double canapé Ribbon Dance, conçu par ce dernier, et le miroir composé de triangles Diamond Mirror de Marcel Wanders, décliné aussi en version Petit Nomade.

Les autres objets de la collection, proposés dans de nouvelles matières et couleurs, se dévoilent au fur et à mesure dans une enfilade de salles, ainsi que dans le vestibule et l’imposant escalier, suscitant à chaque fois surprise et admiration.


L'Hexacube de Georges Candilis - FashionNetwork ph DM

Mais le spectacle ne s'arrête pas là. A l’entrée, dans la cour pavée de mosaïques, Louis Vuitton a installé une habitation futuriste en plastique blanc et jaune d'or. Il s’agit de l’Hexacube, conçu dans les années 1970 par l’architecte Georges Candilis, disciple de Le Corbusier.

L’installation est réalisée à partir d'éléments de coques plastique formant des modules de 4 et 8 m² qui, assemblés, forment un espace démontable, transportable et modulable à l’envie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDécorationArt de vivre - DiversCréation