Ma P’tite Culotte fera sa rentrée au Printemps Haussmann

Après un magasin éphémère dans le Marais en 2015 et l’ouverture d’un showroom-boutique dans le IXème arrondissement en octobre dernier, Ma P’tite Culotte s'offre une visibilité au Printemps Haussmann pour la rentrée. Du 27 août au 28 octobre 2018, la griffe de dessous lancée en 2014 par Charline Goutal et Pierre Van Gansen rejoint le 6ème étage du grand magasin parisien où elle s’offre un corner de 22 mètres carrés au cœur de l’espace lingerie.
 
Ma P'tite Culotte s'installe au Printemps Haussmann - Ma P'tite Culotte

Y seront présentés les best-sellers de la marque et ses nouvelles collections, soit près de 40 références en tout pour une griffe qui a levé 200 000 euros auprès de business angels à ses débuts, puis 2 millions d’euros en 2017 auprès d'un holding familiale. Composée de culottes, shortys, strings et tangs, mais aussi de soutien-gorges, l’offre de Ma P’tite Culotte au Printemps Haussmann comprendra également ses nuisettes et autres kimonos en plus des tee-shirts imaginés par la marque et ses clients pour l'opération Octobre Rose et dont les bénéfices seront reversés pour la deuxième année consécutive à l’association Le cancer du sein, parlons-en ! .
 
2018 est aussi pour la griffe, qui revendique une clientèle à 35 % masculine (des hommes qui achètent pour leur compagne, ndlr), l’occasion de fêter son cinquième anniversaire. En janvier, elle a lancé son premier body, et pour le printemps-été 2018, elle a étoffé sa ligne de maillots de bain avec 22 modèles inspirés de Paris, Marrakech et Saint-Tropez. Et ce n’est pas tout, puisque Ma P’tite Culotte a créé cet été une première collection de bijoux nommée La vie bohème, aux prix compris entre 29,99 euros et 59,99 euros et proposera l'an prochain sa première ligne pour les mariées.
 
A la rentrée, le label, qui depuis 2017 propose une box composée d’un bas sélectionné selon les goûts de la cliente et d’une surprise, commercialisera également une ligne de lingerie en dentelle dans un coloris uni, véritable nouveauté puisque Ma P’tite Culotte a fait des imprimés l’une de ses marques de fabrique. La diversification de l'offre de Ma P'tite Culotte s'accompagne d'une multiplication de pièces vendues. Pour 2018, la griffe prévoit de multiplier par trois le nombre de ses modèles écoulés, ce qui représente 90 000 unités. 
 
Pour accompagner son développement, la marque née sur la Toile (où elle réalise encore la très grande majorité de son activité) pense ouvrir d'ici à la fin de l'année 2018 une boutique parisienne. Elle prendra le relais du pop-up store du Printemps Haussmann et complétera les services disponibles dans le showroom Ma P'tite Culotte, accessible aux clients. Quant à l'international, la griffe, qui n'y prévoit pas de stratégie avant un an pour poursuivre sa conquête du marché français, constate « une demande naturelle en provenance du Mexique et de la Chine ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieBalnèaireDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER