Macon & Lesquoy continue à grandir

Créée en 2009, Macon & Lesquoy est devenue une belle histoire qui se déploie aujourd'hui dans plus de 280 points de vente à travers le monde, dont la moitié à l’export (Asie, Europe et Amérique du Nord). « Ce sont souvent de petits magasins qui nous diffusent mais leurs propriétaires nous connaissent et savent bien expliquer notre histoire », précise Marie Macon, la cofondatrice. Une formule qui porte ses fruits puisque la marque a atteint le million d’euros de chiffre d’affaires en 2016. Une dynamique qui lui a donc permis d'inaugurer sa première boutique.


La première boutique de Macon & Lesquoy - DR

Avec ses douze mètres linéaires de vitrine rue Yves-Toudic, à quelques mètres de la rue de Marseille, près du Canal Saint-Martin, le lieu était convoité. L’heureuse élue est la petite marque qui monte qui vient donc d’ouvrir cet espace de 47 mètres carrés. « Je vis en face. Il y a un moment déjà, j’avais eu l’occasion de rencontrer la propriétaire qui avait travaillé dans cette serrurerie qui a fermé il y a 25 ans. Je ne lui ai rien proposé de précis, je voulais juste en savoir plus sur ce lieu. À l'époque, elle ne voulait pas le céder. D’autres marques l’ont sollicitée et puis, au final, elle m’a proposé de nous le vendre », raconte Marie Macon, l'une des deux fondatrices.

Avant même de passer la porte, on aperçoit une trentaine de boîtes à papillons qui dévoilent une grande partie de l’univers de la maison : écussons, broches et autres bijoux, toujours brodés à la main. Ce « mur vitrine » a été envisagé comme un tangram modulable au gré des envies. Les tables centrales, elles, présentent d’autres produits : foulards, ceintures, sangles d’appareil photo ou de guitare, ou encore les toutes nouvelles pochettes. Enfin, un atelier vitré jouxte l'espace dédié à la vente.


Patchs brodés main sur le thème de la saison : la Russie. - DR

La proximité de la boutique avec la place de la République, qui sert souvent de point de départ ou d’arrivée à des manifestations en tous genres, a inspiré les deux créatrices. « Ici, nous vendons des drapeaux où nous avons brodé "utopie" ou "liberté chérie". Et le mur de gauche dévoile une fresque de saison. Pour l’ouverture, Matthieu Lemarié a peint une femme soldat avec des fleurs dans les cheveux, une sorte de figure de l’amour », ajoute Marie Macon. Comme sur leur corner au Bon Marché, des ateliers de personnalisation sont également proposés pour fêter l’ouverture du magasin.

L’associée de Marie Macon, Anne-Laure Lesquoy, vit à Granville, la ville où elles ont démarré cette aventure et où se trouve leur stock.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresDistributionBusiness