Manutan va reprendre tous les salariés de Camif Collectivités

La société française Manutan International (vente d'équipements industriels sur catalogue) va reprendre les 330 salariés de Camif Collectivités, en redressement judiciaire depuis octobre et qu'elle a rachetée, a indiqué jeudi 26 mars la directrice générale de Manutan, Brigitte Auffret.



"Tous les salariés de Camif Collectivités sont repris, ainsi que quatorze salariés de Camif SA", sa société-mère placée en liquidation judiciaire le 18 mars, a déclaré lors d'une conférence de presse Mme Auffret.

Le montant de l'acquisition de cet équipementier est de 2,6 millions d'euros, a-t-elle dit. "A cela, il faut ajouter 10 millions d'euros nécessaires pour renflouer l'entreprise", a-t-elle poursuivi.

Manutan a en outre apporté une dotation de 400 000 euros pour la cellule de reclassement des vingt-cinq salariés de Camif SA non repris, a ajouté Mme Auffret.

Basée à Niort, Camif Collectivités équipe notamment en mobiliers et outils informatiques les établissements scolaires, hôpitaux et maisons de retraite.

En redressement depuis octobre, cette société poursuivait son activité. En 2008, elle a réalisé 142,6 millions d'euros de chiffre d'affaires, en baisse de 3 % par rapport à 2007, pour un bénéfice d'exploitation de 3 millions d'euros.

Camif Collectivités, indépendant de la société de vente à distance au public Camif Particuliers liquidée en octobre, dit avoir souffert d'un amalgame entre les deux sociétés. "Certains de nos clients ont jeté les catalogues de commandes en pensant que nous n'existions plus", a indiqué Christophe Bureau, directeur général de Camif Collectivités, qui va être maintenu dans ses fonctions.

Cet "amalgame" continue de peser sur le chiffre d'affaires de la société, en chute de près de 20 % depuis le début de l'année par rapport à 2008, a-t-il ajouté.

Une réflexion est donc menée par Manutan pour savoir si la société rachetée doit garder son nom. "Manutan a une exploitation gratuite du nom Camif pendant cinq ans puis deux ans. On ne sait pas ce que nous allons décider au bout de cette période", a déclaré Jean-Pierre Guichard, président du directoire de Manutan.

Manutan, présent dans une vingtaine de pays et qui pèse plus de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, compte faire une pause dans les acquisitions, a-t-il ajouté.

Outre Camif Collectivités, Camif SA détenait les sociétés Camif Habitat (aménagement de la maison), Romactis (prestation de voyages) et Léon Fargues (vente à distance de produits alimentaires). Ces sociétés sont également en vente.

Camif SA avait également une part minoritaire dans le numéro trois de la vente à distance, Camif Particuliers, qui a été liquidé en octobre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

TextileDistribution