Marc Jacobs poursuit sa restructuration

Depuis qu’il a quitté la direction artistique de Louis Vuitton en 2013, après 16 ans de succès, Marc Jacobs a du mal à retrouver un élan. Ces deux dernières années, la griffe du designer new-yorkais éponyme s'est engagée dans une profonde restructuration, qui tarde à porter ses fruits.

Marc Jacobs va se concentrer sur la femme, ici un look de l'hiver 2017/18 - © PixelFormula

Détenue par le géant du luxe français LVMH, la marque a fait encore figure de mauvaise élève en ce premier trimestre, comme l’a admis mardi le directeur financier du groupe Jean-Jacques Guiony en répondant aux analystes lors d'une conférence téléphonique. Ce dernier a en effet indiqué que Marc Jacobs constituait « l'une des quelques performances négatives que nous avons dans le groupe ».

Ces deux dernières années, la griffe Marc Jacobs s’est recentrée sur une offre plus cohérente en revenant à ses fondamentaux. La maison américaine, qui avait multiplié les lignes et les diversifications (accessoires, beauté, parfum, montres, enfant), a abandonné dès fin 2015 sa ligne jeune et accessible Marc by Marc Jacobs pour se concentrer sur sa marque principale Marc Jacobs, y intégrant une déclinaison entrée de gamme et haut de gamme.

Dans la foulée sont intervenues les fermetures des boutiques Marc Jacobs au Palais-Royal à Paris, à Milan et à Londres (à South Audley Street et Mount Street).

La maison confirme désormais avoir mis fin aussi à sa ligne masculine, se focalisant exclusivement sur la femme. Depuis quelques mois déjà, son offre menswear avait disparu de son site e-commerce, tandis qu’elle n’a pas présenté sa collection automne-hiver 2017/18. Saison avec laquelle Marc Jacobs a mis fin à son contrat de licence avec Staff International, apprend-on. La société productrice du groupe OTB (Diesel) pilotait la ligne masculine de l’Américain depuis huit ans.

La marque n’en conserve pas moins une grande aura. Désigné comme le meilleur créateur de prêt-à-porter féminin de l’année par le CFDA Fashion Awards en 2016, Marc Jacobs est fortement apprécié, notamment aux Etats-Unis, pour son esprit rebelle et son style exubérant.

Dans un communiqué sur ses résultats du 1er trimestre, LVMH indique que la griffe du créateur new-yorkais « poursuit l’évolution de ses gammes de produits et sa restructuration ».

« La société est en train, à mon avis, de s’améliorer notablement sur son produit. Ce qu'ils font et qu'ils ont fait au cours des deux dernières saisons est beaucoup mieux qu'avant, en particulier sur le segment des sacs. Évidemment, il faut un peu de temps pour que cela soit payant, mais nous sommes extrêmement confiants et, entre-temps, nous devons réduire les coûts », selon les propos de Jean-Jacques Guiony relayés par le journal américain WWD.

« Cela prendra le temps qu’il faut. Développer cette entreprise prometteuse s’est avéré assez compliqué, mais nous croyons fortement en l’avenir de Marc Jacobs  », conclut le directeur financier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterBusinessCollection