Matières Françaises : Velcorex lance sa marque de prêt-à-porter et entre en Bourse

Philea, Velcorex, Tissage des Chaumes, Emanuel Lang… Les différentes sociétés textiles alsaciennes de l'entrepreneur Pierre Schmitt produiront désormais pour Matières Françaises, une marque parapluie produite en Alsace. La maison mère, le groupe Velcorex, vise en parallèle une introduction en Bourse en janvier 2018, sur Euronext. Annonce officialisée le 13 septembre à Mulhouse (lire notre interview de Pierre Schmitt sur FashionNetwork Premium).

Le premier concept store Matières Françaises à Colmar - Groupe Velcorex

Le lancement des ventes via un portail de vente et des magasins physiques est annoncé pour 2018. La première pierre de ce projet avait été posée le 23 novembre 2016 avec l’inauguration, place de l’Ecole à Colmar, d’une première adresse Matières Françaises, réunissant des pièces d’habillement produites par les différentes sociétés du groupe.

Spécialiste du velours et du coton, Velcorex produit des pièces casual, fortes de son savoir-faire dans les lavages. Tissage des Chaumes officie pour sa part dans le haut de gamme, entre chaîne et trame, tweeds et jacquards. Emmanuel Lang et Philea sont elles respectivement spécialisées dans le tissé-teint et les soieries.

« Nous avons aujourd’hui un groupe qui nous permet de construire une filière complète, explique le dirigeant du groupe, Pierre Schmitt. On a toujours investi dans la confection, dans la création du style. Et nos clients nous demandaient de plus en plus pourquoi nous n’avions pas notre propre collection. Or, on a la chance d’avoir une offre cohérente de produits qui répondent aux trois quarts des besoins du vestiaire masculin et féminin. Matières Françaises doit montrer qu’avoir à bon prix des productions françaises n'est pas nécessairement inaccessible. »

Matières Françaises réunira les différents savoir-faire des entreprises dePierre Schmitt. - Matières Françaises

Soulignant que les investissements de l’entreprise ont été jusque-là dédiés à la sauvegarde et à la relance des sites, le dirigeant explique vouloir, par une introduction en Bourse, s’ouvrir à des investisseurs extérieurs afin de passer à l’étape suivante de son développement. Parmi ses projets, le développement en Alsace d'une filière complète allant des matières naturelles à l'habillement. L'objectif est notamment de relocaliser des filatures de lin et de développer des jeans à base d'orties.

Le groupe Velcorex cumulerait à ce jour près de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires. Citant les exemples de Sézane, Bonne Gueule ou Le Slip Français, qui ont rencontré le succès en ligne sans reposer comme Velcorex sur une filière établie, Pierre Schmitt juge que les ventes aux consommateurs pourraient à terme approcher les dix millions d’euros et au passage renforcer l'attractivité des produits auprès des donneurs d'ordres professionnels, à 75-80 % internationaux. Mais le défi est aussi pour l’industriel de rééquilibrer la balance avec le monde de la distribution, dont le poids grandissant dans la filière textile n’a pas été sans conséquence sur le tissu industriel.


Le groupe Velcorex regroupe les entreprises Velcorex, Philea Textiles, Tissage des Chaumes et Emanuel Lang - Velcorex

« Il y a 25 ans, dans les formations textile, on expliquait que, dans un vêtement, il y a 1/3 du prix pour le tissu, 1/3 pour la confection et 1/3 pour la distribution. Mais on voit qu’il y a eu dérive depuis, souligne le dirigeant. C’est désormais la filière hors-distribution qui fait 90 % du travail et ne récolte que 10 % des marges, si l’on caricature à l’excès. Or, si l’on veut donner les moyens au textile français de réinvestir, il faut qu’il puisse se réapproprier une partie de la marge qui lui est légitimement due. La pression de la distribution sur l’outil français de production textile a tiré la filière vers le bas au niveau des prix et a entraîné une banalisation des produits. Quand on a la chance d’avoir une culture textile et une forte image internationale, on évolue en tirant vers le haut. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTextileIndustrie