Meili : l'e-commerçant chinois va entrer à la Bourse américaine

La plateforme d'e-commerce chinoise spécialisée dans la mode Meili espère être valorisée à 500 millions de dollars lors de son introduction en Bourse, prévue pour le second semestre, selon des déclarations de sources proches du dossier à Reuters.



Meili, issue de la fusion du distributeur de mode en ligne Meilishuo et de son rival Moguije en 2016, a confié à Morgan Stanley le soin d’orchestrer cette entrée en Bourse, aux côtés de Credit Suisse CSAG.UL et China Renaissance, selon cette même source.

La société, qui avait été estimée à environ 3 milliards de dollars (2,53 milliards d’euros) au moment de la fusion, fera son entrée en Bourse aux États-Unis, selon deux des sources qui souhaitent rester anonymes car cette information est encore confidentielle. Contactée par Reuters, la société n’a pas souhaité commenter. Les trois banques ont également décliné.

Meili suivra donc la lignée de plusieurs sociétés chinoises du domaine des nouvelles technologies qui cherchent à s’introduire en Bourse cette année, dont le fabricant de smartphones Xiaomi et le fournisseur de services à la demande Meituan Dianping. Les introductions les plus importantes devraient avoir lieu à Hong Kong, qui a récemment édicté de nouvelles règles pour attirer les entreprises des domaines des technologies et des biotechnologies, mais la concurrence fait rage entre Hong Kong, New York et la Chine continentale.

L’une des sources précédemment citées a cependant révélé à Reuters que Meili porterait son choix sur la Bourse américaine. La société, qui n’est pas encore rentable, pense que les investisseurs américains seront plus familiers avec son business model d'e-commerce, étant donné que des géants du e-commerce comme Amazon, Alibaba et JD.com y sont enregistrés.

Meilishuo, qui signifie « parler beauté » en chinois, et Mogujie, ou « rue des champignons », ont tous les deux commencé comme des plateformes en ligne avec un volet communautaire ciblant les femmes et mettant en valeur des vêtements, des chaussures, des produits de soin et des sacs à main.

Ils ont évolué pour devenir des sites de vente en ligne similaires à Taobao, la plateforme d’Alibaba, et ont fusionné en janvier 2016 pour créer un groupe de mode incluant une plateforme pour les célébrités du net et les mannequins, et une marque propre.

Meilishuo, fondé en 2009, bénéficie du soutien de Tencent, GGV Capital et Sequoia Capital China. Mogujie, fondée deux ans plus tard par un ancien cadre d’Alibaba, peut de son côté compter sur Ping An Venture, une branche de capital risque de l’assureur chinois Ping An Insurance, et sur les investisseurs Hillhouse Capital et Hopu Investment Management.

Traduit par Clémentine Martin

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresMode - DiversBusiness