Melody Harris-Jensbach (Jack Wolfskin) : "Notre objectif est de développer des produits d'avant-garde"

Dans un monde où les frontières entre les secteurs de la mode et du sport sont de plus en plus mouvantes, FashionNetwork.com a rencontré Melody Harris-Jensbach, PDG de la marque allemande Jack Wolfskin, spécialisée dans les vêtements de plein air, pour parler de l'essor des vêtements de sport dans la vie de tous les jours, du développement de la ligne urbaine et mode Wolfskin Tech Lab qui a collaboré récemment avec Versace, mais aussi de fabrication écoresponsable.


Interview : Melody Harris-Jensbach,la PDG de Jack Wolfskin, parle tendances et développement durable - Jack Wolfskin

FashionNetwork.com : Jack Wolfskin vient de signer une collaboration avec la griffe de luxe Versace. D'où l'idée est-elle venue et comment a-t-elle été reçue ?

Melody Harris-Jensbach : Nous avons présenté notre collection capsule, baptisée Limited Edition Wolfskin Tech Lab x Gianni Versace Retrospective, le 30 janvier dernier, à l'occasion de l'ouverture d'une exposition sur le créateur italien à Berlin. Elle n'est disponible que dans notre magasin éphémère Wolfskin Tech Lab, situé au palais du Kronprinz. La collection permet de faire connaître notre ligne Wolfskin Tech Lab, au design exceptionnel et innovant, à nos clients mais aussi aux professionnels du secteur. Nous nous engageons avec enthousiasme dans une nouvelle aventure, avec pour objectif d'élargir la définition des vêtements outdoor. La demande est très forte pour ce type de produit comme en attestent les bonnes ventes du pop-up store. D'ailleurs, s'il reste ouvert jusqu'au 13 avril, les premières pièces sont déjà toutes vendues.

FNW : Six mois après un changement de propriétaire et une restructuration de votre dette, comment l'année 2018 a-t-elle commencé pour Jack Wolfskin ?

MHJ : Après avoir réalisé une restructuration financière l'an dernier, l'entreprise repose désormais sur une base solide et possède le capital dont elle a besoin pour se développer. Nous pouvons à nouveau consacrer toutes nos ressources au développement des produits et de nos affaires. Dans ce contexte, nous avons commencé l'année sous de très bons auspices : notre veste Storm Shell a remporté la très convoitée médaille d'or dans la catégorie "Urban Outer Layer 3L" au salon Ispo à Munich. Cette dernière combine un design à la pointe et une technologie d'avant-garde (Xalt™ Garment System), rendant ainsi les coutures invisibles, comme si la pièce n'en avait aucune. Et dans le cadre de la semaine de la mode berlinoise, nous avons présenté la collection automne-hiver 2018 de notre ligne Wolfskin Tech Lab au salon Premium. Et là aussi nous avons reçu des retours très positifs de la part des acheteurs et de la presse à propos de notre veste récompensée à Munich, ce qui confirme la bonne orientation prise par notre ligne Wolfskin Tech Lab.


Wolfskin Tech Lab a signé une collaboration avec Versace - Wolfskin Tech lab

FNW : Comment le secteur outdoor a-t-il évolué ces dernières années ? Et comment Jack Wolfskin s'inscrit-il dans ce mouvement ?

MHJ : En tant qu'entreprise, pour survivre, il faut évoluer constamment pour répondre à la demande des consommateurs. Évidemment, cela comprend la création des produits innovants et contemporains qui doivent être conçus pour satisfaire les besoins de la clientèle. Notre objectif principal, c'est de développer des produits d'avant-garde, qui combinent un aspect ultra-fonctionnel avec une allure moderne et attrayante, pour les rendre indispensables et créer une image de marque actuelle, à la fois pour nos clients fidèles et ceux qui viennent de nous découvrir.

FNW : Quel regard portez-vous sur les liens entre les secteurs du sport et de la mode ?

MHJ : À mon avis, les tendances, la mode et la technologie vont continuer à se confondre. En d'autres termes, le secteur du sportswear et celui de la mode s'alimentent mutuellement de plus en plus : ils ont beaucoup à apprendre l'un de l'autre. Ils sont déjà beaucoup plus connectés qu'auparavant, car les consommateurs achètent dans les deux secteurs indifféremment. C'est pourquoi les marques de sport doivent se tenir au courant des tendances de mode et s'informer de la façon dont les clients veulent s'habiller. Aujourd'hui, le style est beaucoup plus important que par le passé.


Avec Wolfskin Tech Lab, la marque spécialiste de l'outdoor veut s'adresser aux citadins - Fashion Tech Lab


FNW : À quoi doit-on s'attendre de la part de Jack Wolfskin en 2018 ?

MHJ : Nous voulons profiter des changements à l'œuvre dans le secteur du sport pour renforcer notre marque et gagner des parts de marché en Europe. Notre bonne performance actuelle prouve que nous sommes en bonne voie. Le volume des commandes pour la collection actuelle d'automne-hiver a augmenté de 7,7% par rapport à l'année précédente, et nous terminerons l'exercice 2017 avec un bénéfice avant impôts plus haut que prévu. Pour soutenir ce développement, nous continuerons d'attirer la clientèle en proposant des produits innovants, tout en élargissant nos circuits de distribution pour faciliter l'expérience des consommateurs. Nous concentrerons nos efforts principalement en Chine et au Royaume-Uni, marchés sur lesquels Jack Wolfskin nous semble avoir un fort potentiel de croissance.

FNW : Les séjours d'aventure sont en plein essor, de même que l'écotourisme. Comment ces tendances influencent-elles votre marque, comment y répondez-vous ?

MHJ : L'idée de voyage est profondément ancrée dans notre ADN. Notre cœur de cible, ce sont les passionnés de plein air qui aiment passer leur temps dehors, voyager, vivre des aventures ; en un mot, ceux qui se sentent chez eux loin de chez eux. Et ceci n'est pas une question d'âge. Une étude menée en 2015 a révélé que notre cœur de clientèle avait plus de 45 ans. Elle avait grandi avec la marque et avait été portée par le besoin d'évasion et l'envie de voyager qui ont bercé les années 1990. Mais depuis le lancement de notre plateforme e-commerce en 2015, notre client type a plutôt 35-45 ans. Grâce à notre présence sur les réseaux sociaux, nous sommes désormais en contact direct avec une nouvelle génération de consommateurs qui n'avait jamais entendu parler de Jack Wolfskin et qui rêve d'explorer le monde. Par exemple, notre grande campagne numérique #GoBackpack soutenait de jeunes "backpackers" (routards, ndlr) dans leurs aventures tout autour du globe. Cela nous a permis de toucher des personnes plus jeunes, entre 25 et 30 ans, qui s'octroient une pause dans leurs études ou dans leurs carrières pour voyager. Nos collections sont dans l'air du temps, elles répondent parfaitement aux besoins et attentes de ces jeunes clients.

FNW : Quelle est le degré d'implication de Jack Wolfskin sur les questions de développement durable ?

MHJ : Pour nous, il s'agit même d'un devoir : nous renforçons constamment nos efforts dans ce sens, et cherchons à influencer le secteur tout entier ainsi que les consommateurs. C'est pourquoi nous collaborons avec des partenaires reconnus, comme la Fair Wear Foundation et le label Bluesign. Nous nous fixons également des objectifs ambitieux, comme ne plus vendre aucun produit dont la fabrication entraîne l'émission de gaz à effet de serre d'ici 2020. En termes de conception des produits, nous sommes particulièrement fiers de notre nouvelle collection réalisée à partir de matériaux recyclés, un exemple d'innovation durable pour tout le secteur. Quand nous avons présenté cette technologie l'an dernier, elle était révolutionnaire. Cette année, le projet se concrétise. Pour l'été 2018, nous allons lancer nos vestes Texapore Ecosphere, équipées d'une membrane, d'une couche extérieure et d'une doublure intérieure 100% recyclées. Et pour l'hiver 2018/19, nous élargirons ce concept à d'autres produits et matériaux.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportLuxe - Prêt-à-porterBusinessInnovations