Milan Fashion Week : Les tendances du printemps-été 2018

Les collections de prêt-à-porter féminin pour le printemps-été 2018, présentées à Milan du 20 au 25 septembre derniers, ont mis en avant cinq grandes tendances marquant un retour à une féminité prononcée. Une mode tour à tour romantique, avec l'indémodable robe-chemise et son déluge de fleurs et de dentelles, étincelante à travers un jeu de lumières, et sensuelle, entre lingerie et transparence, avec le tulle en matière phare. Elle n'en oublie pas d'être sexy, avec un retour remarqué des bas et, une fois de plus, une grande attention portée aux épaules.

1. La robe-chemise

Voir le défilé
Brognano, printemps/été 2018 - © PixelFormula

Cette pièce classique de la saison estivale se pose comme un incontournable qui devra figurer dans nos armoires ou valises l’été prochain. Une pièce toute simple, revisitée avec délectation par les créateurs. Certains l’ont même choisie comme fil conducteur de leur collection. Elle est proposée dans une longueur short et colorée chez Marco De Vincenzo, longue et ample chez Ujoh et Jil Sander. Dans une version robe de soirée maxi, Brognano l’orne de volants dans le dos, Fausto Puglisi la décline en dentelle, Atsushi Nakashima la revisite en blouse de travail.
 
2. Le retour des bas

Voir le défilé
Fendi, printemps/été 2018 - © PixelFormula

Jamais les projecteurs n'auront été autant braqués, en cette semaine milanaise, sur les jambes… bien couvertes ! Chaussettes et bas feront, en effet, partie de la panoplie indispensable pour l’été prochain, les sandales pieds nus n’étant plus tolérées. A la classique socquette ou chaussette fantaisie s’ajoute désormais la chaussette longue remontant jusqu’au genou comme l’osent Dolce & Gabbana, Prada, Sognamiglio et Antonio Marras.

A défaut de chaussettes, on peut opter pour le collant ou legging à imprimés et motifs voyants, se mariant ton sur ton avec le reste des vêtements, comme l’ont proposé Versace, Dolce & Gabbana ou encore Fendi, mais dans une version encore plus chic, avec des bas. Missoni aussi confirme le retour des bas sexy, qui laissent le haut des cuisses à l’air libre, à porter rigoureusement sous de longues robes transparentes.

3. Le tulle

Voir le défilé
Moschino,printemps/été 2018 - © PixelFormula

Introduit l’an dernier par Maria Grazia Chiuri chez Dior, avec ses longues robes transparentes, le tulle a envahi bon nombre de podiums. On le retrouve sous la forme classique de tutu, très ludique chez Moschino dans des couleurs flashy comme le turquoise, ou en version maxi chez Fausto Puglisi ou Brognano. Ce dernier va jusqu’à enfermer torse et épaules dans un cocon bouillonnant de tulle. On l’a vu aussi décliné en voile transparent, dans des combinaisons ou des tuniques, comme les délicats modèles mauves ou rouges de Cristiano Burani semblables à des filtres colorés.
 
4. Manches amovibles

Ssheena, printemps/été 2018 - DR

Les tops et robes asymétriques dénudant une épaule sont partout, assurant à la femme un effet intrigant, un peu à la gitane. De même, les bretelles des robes d’été tombent systématiquement sur les bras pour donner à l’ensemble un aspect décontracté. D’une manière générale, les couturiers continuent de se concentrer sur les épaules, qu’ils couvrent et découvrent avec un malin plaisir à travers mille subterfuges. A noter pour l’été prochain : l’association tricot (ou chemise vue chez Prada) et robe bustier ou à bretelles. Très chic. Et la percée des manches amovibles, qui s’enfilent tels des gants ou sont nouées par un ruban, laissant les épaules libres (Piccione.piccione, Ssheena, Vivetta, Alberto Zambelli).
 
5. Le vert

Voir le défilé
Bottega Veneta, printemps-été 2018 - © PixelFormula

Les collections vues à Milan ont puisé dans toute la palette chromatique, des tons pastel, un brin délavés, aux couleurs fortes et intenses, en passant par les classiques noir et blanc. Parmi cet arc-en-ciel, un coloris fait une percée remarquée : le vert. En ligne avec l’esprit écolo, qui a caractérisé la Fashion Week milanaise prônant une mode durable, chaque collection a proposé son look couleur d’espoir. Cuir militaire chez Trussardi, menthe à l’eau chez Blumarine, patchwork d’imprimés verdoyants chez Etro, vert d’eau chatoyant chez Armani, etc.
 
Dans le même filon écologique, couplé au retour d’une tendance très romantique, les designers ont été fortement inspirés aussi par le thème du jardin. Ainsi, à côté des robes tablier, qui continuent d’avoir le vent en poupe, les fleurs ont littéralement envahi les podiums, les mannequins allant jusqu’à se transformer en bouquets comme chez Moschino !
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés