Moa veut dépasser les 200 boutiques à l'enseigne en 2017

Moa continue de tisser sa toile. L'an dernier, l'enseigne spécialiste de l'accessoire a ouvert 35 magasins en France et 15 unités à l'étranger, son parc de magasins étant dorénavant constitué de 165 points de vente à l'enseigne dans le monde.


Une nouvelle boutique Moa a ouvert ses portes en octobre dernier à Perpignan, au sein du centre commercial Polygone. - Moa/Facebook

Fondée en 2002, Moa s'est imposée sur le secteur des accessoires à prix réduits, avant de traverser une période difficile assortie d'un redressement judiciaire en 2013. La marque de fast fashion s'est redéployée à partir de 2015 avec une quarantaine de nouvelles implantations, accompagnées d'une identité visuelle remaniée, passant du bleu au noir.

Elle a accéléré la cadence en 2016 avec une cinquantaine d'ouvertures. En France, la marque a piloté le déploiement de huit succursales, le reste étant géré en affiliation. Moa s'est ainsi installée à Dijon, dans le centre commercial Vill'Up à Paris, à Annemasse, Bayonne, Cannes, Auch et Pontault-Combault notamment.

"Nous ciblons petit à petit des villes plus importantes : au départ, nous acceptions les projets dans des villes de plus de 15 000 habitants, nous nous limitons désormais aux agglomérations de plus de 35 000 personnes", détaille Cyrille Tarica, PDG et cofondateur de l'enseigne, dont le groupe Etam est actionnaire minoritaire.

Même s'il elle se concentre sur le maillage du territoire français, l'enseigne progresse également à l'export. Moa a fait son entrée en Belgique avec deux boutiques à Bruxelles, et, portée par de bons résultats, inaugurera deux adresses supplémentaires dans le pays en mars prochain, à nouveau dans la capitale ainsi qu'à Charleroi. Premiers pas également pour la marque en Russie, où elle a ouvert huit boutiques en master-franchise. La Bulgarie est au programme pour 2017.


Moa propose une offre de plus en plus diversifiée incluant lunettes, maroquinerie, bijoux, chaussures, chapeaux... - Moa/Facebook

Pour 2017, Cyrille Tarica table sur le même rythme d'ouvertures, à savoir une cinquantaine, 25 projets étant d'ores et déjà signés. L'enseigne vise toujours des surfaces de 60 à 80 mètres carrés pour déployer son offre allant des foulards aux bijoux fantaisie en passant par les chaussures. D'ailleurs, la marque a retravaillé son mix produit : "Nous avons ajusté notre offre selon le succès rencontré par certaines gammes et selon les saisons. Le développement de l'accessoire va s'intensifier (chapeaux et gamme cocooning par exemple), de même que la gamme Mimi Moa pour les petites filles, et nous souhaitons redynamiser le secteur bijou avec une nouvelle ligne argent et plaqué or", précise le PDG de la marque, qui a initié une gamme de maquillage fin 2015 et lancé une offre de maillots de bain à l'été 2016. 

Sur son dernier exercice, Moa a généré un chiffre d'affaires de 29 millions d'euros, pour des ventes globales s'élevant à 50 millions d'euros (en prenant en compte le chiffre d'affaires des partenaires,ndlr). Soit une croissance de 20 % par rapport à 2015.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresMode - ChaussuresMode - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER