Neiman Marcus creuse ses pertes et envisage une vente

Ce mardi 14 mars, Neiman Marcus a publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son exercice 2016-17. L'enseigne de luxe américaine a vu sa dette atteindre 5 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros) et a dégagé une perte nette en progression.

Au deuxième trimestre, la perte nette est ressortie à 117,1 millions de dollars (110,2 millions d'euros), contre un résultat net positif de 7,9 millions de dollars il y a un an. Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 6,1 %, à 1,4 milliard de dollars (1,32 milliard d'euros).

Neiman Marcus voit ses ventes reculer de plus de 6 % sur les six premiers mois de son exercice en cours - Neiman Marcus

Sur le premier semestre, clos le 28 janvier, le chiffre d'affaires est ressorti à 2,47 milliards de dollars, soit une baisse de 6,7 %, et la perte nette a atteint 140,6 millions de dollars. Par ailleurs, l'EBITDA ajusté a chuté à 126,8 millions de dollars au deuxième trimestre et à 249,7 millions de dollars sur le premier semestre.

A l'occasion de la présentation de ses résultats, Neiman Marcus a aussi annoncé que le groupe explorait des alternatives stratégiques, y compris une vente ou une modification de sa structure capitalistique. Les grands magasins canadiens Hudson's Bay ont ainsi entamé des discussions pour racheter l'enseigne, mais, selon le Wall Street Journal, la vente n'inclurait pas la dette de cette dernière.
 
Ce mois-ci, Neiman Marcus a recruté la banque d'affaires Lazard pour restructurer sa dette, qui provient du rachat de l'entreprise en 2013, pour 6 milliards de dollars. Par ailleurs, en janvier dernier, l'entreprise a retiré son projet d'introduction en Bourse, en raison de sa dette de 5 milliards de dollars et de son passif de 6,4 milliards de dollars.
 
L'enseigne a aussi introduit de nouvelles fonctionnalités et des partenariats pour maintenir et développer sa base de clientèle. En novembre 2016, il a ouvert un shop in shop Rent the Runway pour toucher des clients adeptes de la location de vêtements, pour l'essentiel des femmes millennials. Neiman Marcus a aussi lancé un rayon grandes tailles dans ses magasins outlet Last Call en février.

Karen Katz, la PDG de l'entreprise, a déclaré lors d'une conférence téléphonique en décembre dernier que la chute des ventes chez Neiman Marcus était liée à une fidélité insuffisante de la part de sa clientèle. « Nos clients clés nous visitent un peu moins fréquemment et les clients en général sont devenus moins fidèles, a-t-elle précisé. Ils continuent à rechercher les bonnes affaires et les prix les moins élevés. »

Le groupe exploite actuellement 42 magasins et 27 magasins de liquidation sous l'enseigne Last Call. Neiman Marcus construit aussi son premier flagship new-yorkais à Hudson Yards. Le magasin, d'une superficie supérieure à 23 000 m², devrait ouvrir en 2018.

Traduit par Lionel Tixeire

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportDenimLingerieBalnèaireLunettesLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresHorlogerieJoaillerieParfumsCosmétiquesDistribution