New York Fashion Week : Ralph Lauren tout en carreaux et en cuir

(AFP) - Le patriarche de la mode américaine Ralph Lauren a montré mardi qu'il était en quête d'un nouveau ton en dévoilant une collection d'une exceptionnelle sobriété, tout entière dédiée aux carreaux, au tweed et au cuir.
Ralph Lauren

Pour créer l'événement, le créateur avait organisé le défilé dans le garage de sa prestigieuse propriété de Bedford, au nord de New York, au milieu de quelques-uns des plus beaux modèles de sa collection. Entre Aston Martin, Bugatti et Ferrari, des mannequins ont défilé devant un public trié sur le volet, qui comprenait notamment les actrices Diane Keaton, Jessica Chastain et Katie Holmes.

Le style tweed ou pied-de-poule était à l'honneur avec ses carreaux très fins, déclinés en tailleur, pantalon, robe, bustier, jupe, mais aussi des accessoires, foulard, sac et chapeau. Le gris et le blanc typiques de cet univers étaient aussi largement représentés côté homme, car le défilé était mixte, notamment dans un ensemble ton sur ton composé d'un costume trois pièces avec cravate et manteau assortis.

L'autre grande tendance de la collection était le cuir, inspiré de l'univers de la course automobile, souvent noir mais avec des touches de jaune et de rouge vifs.

En effectuant ces choix radicaux, la maison Ralph Lauren n'hésite pas à se mettre en danger, pour rester pertinente dans un monde de la mode qui n'a jamais évolué aussi vite et profondément.

En février, le directeur général du groupe Ralph Lauren, Stefan Larsson, avait quitté le navire à peine plus d'un an et demi après son arrivée, sur fond de divergences de vue avec le fondateur et de résultats financiers décevants. Le groupe a annoncé, début avril, des suppressions d'emplois et la fermeture de plusieurs magasins, notamment l'une de ses plus prestigieuses implantations, sur la 5eme avenue à New York.

En juin 2016, Ralph Lauren avait déjà annoncé la suppression de 1.000 emplois et la fermeture de 50 points de vente. Mais les chiffres du premier trimestre 2017 ont montré un premier signe d'amélioration, avec un bénéfice net contre une perte l'année précédente et un recul des ventes moins fort qu'attendu.

Signe d'une maison qui évolue avec son temps, les pièces de la collection étaient disponibles à la vente sur le site de la marque immédiatement après la présentation de cette collection d'automne, et non de printemps comme le voulait l'usage ancien.

A 77 ans, Ralph Lauren n'entend pas lâcher les commandes, contrairement à l'impression laissée par l'arrivée de Stefan Larsson en novembre 2015, à qui il avait abandonné la direction générale, demeurant néanmoins président exécutif et responsable de la création.

Mardi, il a lentement remonté les allées du défilé après le départ des mannequins, étreignant chaleureusement plusieurs spectateurs, notamment Diane Keaton, mais aussi les designers Diane von Furstenberg et Donna Karan, venues saluer l'icône, en tenue de mécanicien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 AFP-Relaxnews.

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés