Nike trouve sa croissance dans le football, le running et ses produits féminins

Nike frôle les 28 milliards de dollars (20,4 milliards d’euros) de chiffre d’affaires sur son exercice 2013/2014 clos le 31 mai. A taux de change constant, le groupe américain a donc enregistré une hausse de 11 %. Pour la direction du géant du sport, trois catégories ont réalisé de belles performances.

Progression de 21 % dans le football pour Nike en 2013/2014. Visuel Nike.

Avec son exercice décalé, le Swoosh a bénéficié de l’effet Coupe du monde. Alors qu’Adidas annonçait cette semaine que son chiffre d’affaires dans le football dépasserait les 2 milliards d’euros cette année, Nike explique que son chiffre d’affaires pour sa catégorie football atteint les 1,66 milliard d’euros, en hausse de 21 % à taux de change constants, sans prendre en compte ses produits football sportswear. Il y a quatre ans, lors de la précédente Coupe du monde, le groupe réalisait 1,25 milliard d’euros dans le football.

Dans le running, Nike affiche un chiffre d’affaires de 3,39 milliards, en progression de 10 %. "Nos résultats ont été stimulés par les innovations sur des produits clés comme les chaussures Free Flyknit, ainsi que les textiles Dri-Fit Touch et Aeroloft pour en nommer quelques-unes, explique Trevor Edwards, président de la marque Nike. Nous développons le business en nous connectant avec une nouvelle génération de coureurs. Au 4e trimestre, nous nous sommes connectés avec plus de 85 000 coureurs à travers des événements et des millions d'autres grâce à notre plateforme Nike +. Cela se traduit directement dans le retail dans le monde entier, dans nos propres points de vente comme dans des destinations running comme Cross Town Running chez JD Sports (en Grande Bretagne) et le Nike Track Club chez Finish Line (USA)".

La troisième catégorie que le groupe met en exergue est son offre femme. Si son volet women’s training a progressé de 10 % à 843 millions d’euros, la direction précise que, sur l’exercice, l’ensemble du chiffre d’affaires des produits femme progresse de 12 % à plus de 3,66 milliards d’euros. Nike en profite pour rappeler son objectif de plus de 7 milliards de dollars (5,14 milliards d’euros) en 2017.

Même si la direction ne s’est pas particulièrement arrêtée sur cette catégorie, on note tout de même que le basketball reste un axe majeur de Nike. La catégorie pèse 2,29 milliards d’euros, en hausse de 19 %.

Le sportswear reste la catégorie reine avec 4,31 milliards d’euros (+7 %). Le men’s training, affiche +5 % à 1,82 milliard, le golf stagne à 579 millions d’euros alors que les action sports enregistrent +9 % à 542 millions. L’ensemble des produits regroupés sous la catégorie "others" représente 2,02 milliards (+8 %).

Au global, pour Nike, la chaussure représente 11,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+12 %), le textile 5,95 milliards (+10 %) et les équipements 1,23 milliard (+4 %).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

SportBusiness