OTB quadruple son résultat d'exploitation malgré un léger repli de ses ventes

La holding du magnat italien de la mode Renzo Rosso, OTB, a quadruplé son résultat d'exploitation en 2017. Son bénéfice avant intérêts et impôts atteint sur la période 21,5 millions d’euros, contre 5,1 millions d’euros un an plus tôt.


Boutique Diesel sur Madison Avenue à New York. - Diesel

Cependant, le bénéfice net consolidé se fixe lui à 3 millions d’euros, en raison notamment d’un événement exceptionnel : 7 millions d’euros d’impôts supplémentaires dus aux changements de la taxation aux États-Unis et au Japon.
 
De plus, le chiffre d’affaires d’OTB accuse à taux de change constants une baisse de 2,4 % à 1,520 milliard d’euros. Le groupe termine néanmoins l'année sur une situation financière nette de 84 millions d’euros.
 
La holding OTB, qui s’appelait auparavant Only The Brave, est basée à Breganze, à proximité de la ville de Vicence, en Vénétie, la région natale de Renzo Rosso. Elle comprend entre autres les marques et sociétés Diesel, Maison Margiela, Marni, Paula Cademartori, Viktor&Rolf, Staff International et Brave Kid.
 
« OTB est actuellement confrontée à des changements d’organisation, dans un environnement macroéconomique en évolution constante. Marni, Maison Margiela et les autres marques de luxe du groupe affichent toujours une tendance de croissance à la hausse, montrent des signes de bonne santé et s’adaptent rapidement aux changements », souligne la maison dans un communiqué, dans lequel elle publie ses premiers résultats financiers depuis la prise de poste de son nouveau PDG, Ubaldo Minelli, en décembre 2017.  Ubaldo Minelli était auparavant PDG de Staff International, une entreprise principalement dédiée à la confection des articles du groupe de mode, mais qui dispose également des licences de fabrication de Vivienne Westwood, Dsquared2 et Just Cavalli. « Nous sommes en train de mettre en place une série de mesures qui devraient permettre d’améliorer l’efficacité et la rentabilité dans l’ensemble du groupe, pour consolider et développer chaque société de façon organique », a déclaré ce dernier.
 
Les griffes Maison Margiela et Marni affichent toutes les deux des taux de croissance à deux chiffres dans le monde entier et obtiennent des résultats particulièrement remarquables en Asie, révèle OTB. Le groupe italien a tenu à rappeler que Marni bénéficie d’une importante « attractivité de marque », et que ses accessoires sont à leur pic de popularité. Le pop-up de la maison, Marni Market, vient d’arriver en Italie après des arrêts en Asie, à Paris et en Californie. De son côté, Maison Margiela profite actuellement des retombées positives de deux expositions à Paris dédiées à l’esthétique avant-gardiste de son fondateur. Viktor & Rolf, la petite cousine néerlandaise, a quant à elle bénéficié d’une belle couverture médiatique grâce à ses récentes collections Mariage et Soirée.
 
La maison ne dévoile pas le détail des résultats par marque. On n’en saura donc pas plus concernant sa griffe principale, Diesel, qui a remercié à la fin de l’année dernière son directeur artistique Nicola Formichetti. Ce dernier n’a pas su empêcher l’image de la marque de se dégrader malgré son passage de quatre ans. Aucun successeur n’a encore été annoncé. A en revanche opté lors de la dernière fashion week parisienne pour une collaboration avec Shayne Oliver afin de lancer son Red Tag Project.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresBusiness