Orchestra-Prémaman : chiffre d'affaires en hausse de 2,7 % au 1er semestre

Le spécialiste français des vêtements pour enfants Orchestra-Prémaman a annoncé jeudi une progression de son chiffre d'affaires de 2,7 % sur le premier semestre de son exercice décalé, avec une forte progression de l'activité puériculture.


Orchestra-Prémaman veut peser lors de l'assemblée générale de Destination Maternity qui se tient le 19 octobre. - Orchestra

Le groupe a réalisé entre le 1er mars et le 31 août 2017 un chiffre d'affaires consolidé de 304,3 millions d'euros, selon un communiqué.

Cette croissance repose sur « une augmentation du nombre des surfaces de vente, exploitées en succursales et en commission-affiliations sous enseigne Orchestra (+17.000 m³ nets créés sur le semestre) et une forte progression de l'activité puériculture de 13,9 % au total en France et à l'étranger correspondant à un chiffre d'affaires de 61 millions d'euros », a précisé le groupe.

La puériculture représente désormais plus de 20 % de l'activité globale (contre 18 % au 1er semestre 2016). La marque Prémaman a ainsi connu sur cette même période une croissance de 23,7 % et a généré un chiffre d'affaires de 18,4 millions d'euros.

Au deuxième trimestre, entre le 1er juin et le 31 août, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 150,5 millions d'euros, en progression de 0,8% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

« Cette performance reflète la volonté du groupe de privilégier la rentabilité en limitant, en particulier, sa stratégie de démarque pendant la période des soldes », souligne le groupe.

Le décalage de la rentrée des classes 2017 par rapport à 2016 en France a également impacté négativement le chiffre d'affaires de la période, à la fin du mois d'août, et a généré un transfert d'activité significatif sur le mois de septembre, selon la même source.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterBusiness